MISSIRIAN a écrit le 06-07-2017 :

Bonjour,
C'est très intéressant dans l'ensemble on apprend beaucoup de choses essentielles, et de plus, c'est très clair ! Etant donné que jusqu'à maintenant je composais avec ce que j'entendais, (Musique dite "savante") cette leçon me permet alors ,plus rapidement, de mieux composer, ou du moins de composer comme je le souhaite !

Juste avant de poser ma question, effectivement les quintes et les octaves successives sont interdites. Mais pourtant, en ce qui concerne les octaves par exemple, dans le Prélude opus 3 n°2 de Rachmaninov, le morceau commence justement par trois octaves parallèles, celle de Sol puis de La dièse pour tomber sur l'octave de la tonique du morceau, celle de Do dièse. Je pose alors ma question : Est-ce, de la part du compositeur Russe, une volonté de transgresser les règles ? Merci d'avance

http://www.apprendrelesolfege.com a écrit le 06-07-2017 :

Bonjour

dans votre exemple, il ne s'agit pas d'une transgression de l'interdiction de la règle des octaves parallèles, mais d'une doublure à l'octave, pour créer un effet de masse, n'hésitez pas à relire l'article, surtout le paragraphe suivant:
[...]
Petite précision sur les octaves et quintes parallèles:

Ne confondez pas octaves et quintes parallèles avec les doublures à l'octave qui elles sont permises, exemple dans la symphonie 25 de Mozart:
[...]


Ceci dit, les compositeurs romantique se dégagent peu à peu des règles de la musique tonale (classique)

cordialement

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera en attente de modération, validation NON automatique

Votre nom (obligatoire):
pseudo

Ne pas remplir si vous êtes un humain (anti spam)

Votre commentaire:

Email ou site internet (facultatif) (nécessaire si vous souhaitez être prévenu d'une réponse):
email

Image/photo (facultatif) (JPG, JPEG, PNG ou GIF) (image de partition concernant le question par exemple):
photo, image

Javascript should be activated

Recopiez le code SVP (obligatoire):