Hervé DUVAL a écrit le 31-07-2017 :

Bonjour.
Qques remarques / commentaires concernant les intervalles :
Le terme "unisson" est assez ambigu, il désigne aussi bien deux sons de même hauteur que deux sons identiques séparés par une ou plusieurs octaves… Personnellement, je préfère le terme de "prime" (trouvé sur Wikipédia) qui est plus logique par rapport aux noms des autres intervalles (tierce, seconde, prime…)
Pour moi, la prime et l'octave peuvent être augmentés ou diminués (le renversement d'une octave diminuée donne une prime augmentée…), du coup, do-do# est une prime augmentée (et do-do## une prime sur-augmentée…)
Vous dites que "l'unisson est un intervalle nul" : je ne suis pas d'accord avec vous. Effectivement, le "déplacement" est nul, mais l'intervalle a une existence propre, c'est un intervalle d'un degré !
Merci. Hervé

http://www.apprendrelesolfege.com a écrit le 04-08-2017 :

Bonjour, merci pour votre commentaire et vos précisions concernant la qualification des intervalles. Cordialement

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera en attente de modération, validation NON automatique

Votre nom (obligatoire):
pseudo

Ne pas remplir si vous êtes un humain (anti spam)

Votre commentaire:

Email ou site internet (facultatif) (nécessaire si vous souhaitez être prévenu d'une réponse):
email

Image/photo (facultatif) (JPG, JPEG, PNG ou GIF) (image de partition concernant le question par exemple):
photo, image

Javascript should be activated

Recopiez le code SVP (obligatoire):