Yannick Mahe a écrit le 22-11-2017 :

Bonjour !

vous écrivez : "Mais alors? Pourquoi faire aussi compliqué? Tout simplement car les instruments transpositeurs sont construits de telle façon que la tonalité de l'instrument (la note de base si vous voulez) n'est pas forcément un Do en son réel."
j'avoue ne rien y comprendre.
C'est quoi ce que vous appelez "note de base" ?

Tout ceci ne serait pas lié au fait que de jouer une gamme naturelle (sans actionner les clés d'altération) sur un instrument transpositeur ne correspond pas à la gamme de do majeur sur un piano ?

un peu plus loin dans la discussion, il est écrit "
- La trompette en Sib par exemple, est un instrument transpositeur car elle est réellement construite en Sib, c'est à dire que sans appuyer sur les pistons, la première harmonique naturelle de la trompette sonne comme un Sib à l'oreille"
j'ai là aussi bien du mal à comprendre.
Je ne vois pas ce que ça pourrait vouloir dire pour une clarinette en Sib, par exemple...

http://www.apprendrelesolfege.com a écrit le 29-11-2017 :


Bonjour, pour les cuivres c'est très simple, par définition, sans les pistons, la note fondamentale de la suite des harmoniques naturelles est désignée comme étant la note DO, mais si ce DO sonne comme un FA sur un piano, alors l'instrument est en FA, comme pour le cor en FA

Pour les autres instruments, la "note de base" est désignée autrement, mais j'en sais pas vraiment plus...

cordialement

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera en attente de modération, validation NON automatique

Votre nom (obligatoire):
pseudo

Ne pas remplir si vous êtes un humain (anti spam)

Votre commentaire:

Email ou site internet (facultatif) (nécessaire si vous souhaitez être prévenu d'une réponse):
email

Image/photo (facultatif) (JPG, JPEG, PNG ou GIF) (image de partition concernant le question par exemple):
photo, image

Javascript should be activated

Recopiez le code SVP (obligatoire):