Apprendre le solfège > Les hauteurs de sons > Les altérations

Les altérations

Les différentes altérations


Voici les différents types d'altérations:

Le dièseLe dièse
Le bémolLe bémol
Le bécarreLe bécarre
Le double dièseLe double dièse
Le double bémolLe double bémol

À quoi servent les altérations ?


Les altérations servent à baisser ou augmenter le son des notes d'un ou plusieurs demi-tons:

- Le dièse monte le son de la note d'un demi-ton
- Le bémol descend le son de la note d'un demi-ton
- Le double dièse monte le son de la note de deux demi-tons
- Le double bémol descend le son de la note de deux demi-tons
- Le bécarre annule l'effet du bémol ou du dièse.

Parfois certains compositeurs emploient le double bécarre qui annule l'effet du double dièse ou du double bémol.

Le dièse+ 1/2 ton
Le bémol- 1/2 ton
Le bécarreannule
Le double dièse+ 1 ton
Le double bémol- 1 ton

Exemple avec le clavier d'un piano:

altérations sur un clavier de piano

les bémols sur un piano

Notez que dans l'image ci-dessus nous aurions pu écrire:

- réb à la place de do#
- mib à la place de ré#
- solb à la place de fa#
- lab à la place de sol#
- sib à la place de la#

Notez également que comme il n'y a qu'un demi-ton entre mi et fa et entre si et do:

- un mi# sonne comme un fa
- un si# sonne comme un do
- un fab sonne comme un mi
- un dob sonne comme un si

Et notez ces quelques exemples avec les doubles dièses et doubles bémols:

- un do## sonne comme un ré
- un labb sonne comme un sol
- un mi## sonne comme un fa# ou un solb

Les altérations dans les partitions


Les altérations se placent toujours avant la note, cela peut paraitre étrange mais pour le musicien qui lit une partition (de gauche à droite), il est préférable que l'altération soit avant la note pour qu'il puisse lire l'altération avant la note.

Exemple d'altérations jouées au violon:

Altérations avant les notes de musique

Les altérations accidentelles


Les altérations accidentelles sont des altérations occasionnelles, une altération accidentelle n'est valable que pour la mesure dans laquelle elle se trouve.

Exemple d'altérations jouées au violon:

Altérations valables toute la mesure


Autre exemple d'altération accidentelle:

Altérations accidentelles, exemple

Dans cet exemple:
1ère mesure : Le 1er do est bécarre (normal) et les 3 autres sont diésés
2ème mesure : les 4 do sont bécarres (normaux)

Exception, les liaisons (qui prolongent la durée du son, ici 6 pulsations), exemple à la clarinette:

Altérations et liaisons

Les altérations "à l'armure" , "à la clef" , ou "constitutives"


Les altérations à l'armure ou à la clef indiquent qu'elles seront valables tout au long du morceau ou jusqu'au prochain changement d'armure. La position de l'altération détermine la note altérée, dans l'exemple si dessous, il y a un bémol sur la ligne du si et un bémol sur l'interligne du mi, alors tous les mi seront des mib et tous les si seront des sib, sauf indication contraire avec l'emploi du bécarre comme altération accidentelle.

les altérations qui sont au début d'une portée s'appellent plus sérieusement altérations constitutives car elles constituent l'armure de la tonalité et permettent de définir cette dernière.

Exemple d'altérations à l'armure à la flûte traversière:

Altérations à l'armure

Les altérations de précaution


Les altérations de précaution peuvent être omises mais sont indiquées par précaution, c'est-à-dire pour être certain que le musicien interprète correctement la partition.

Exemple d'altérations de précaution jouées au piano forte:

Altération de précaution

Dans cet exemple, le bécarre devant le sol de la 2ème mesure est facultatif, car il n'y a pas de sol# à la clef, et que le dièse de la mesure précédente n'est valable que pour la 1ère mesure.

Autre exemple d’altération de précaution:

Altérations avant les notes de musique

Dans cet exemple, dans la première mesure, il n'est pas obligatoire de repréciser le 2ème Sol dièse, car l'altération est valable toute la mesure à partir du moment où elle est écrite, mais par précaution, elle peut être reprécisée.

Les altérations et convention concernant les notes octaviées


Pour les altérations à la clef, les altérations sont valables pour les notes concernées, et ce peu importe à l'octave où se situent les notes, dans notre exemple ci-dessous tout les fa (aigus ou graves) sont diésés et tout les si sont bémolisés (aigus ou graves).

Altérations à l'armure et notes octaviées


Pour les altérations accidentelles, les altérations sont valables pour les notes concernées uniquement à l'octave où elles apparaissent. Exemple:

Altérations accidentelles et notes octaviées

Ordre des bémols


L'ordre des bémols est le suivant:

sib - mib - lab - réb - solb - dob - fab

(mémorisez le comme ceci: si mi la ré sol do fa)

Ainsi s'il y a 4 bémols à l'armure (ou à la clef) tous les si mi la et ré seront bémolisés

Ordre des dièses


L'ordre des dièses est le suivant:

fa# - do# - sol# - ré# - la# - mi# - si#

(mémorisez le comme ceci: fa do sol ré la mi si)
(notez que l'ordre des dièses est l'inverse de l’ordre des bémols et inversement...)

Ainsi s'il y a 3 dièses à l'armure (ou à la clef) tous les fa do et sol seront diésés.

Un ordre pour les dièses et pour les bémols? Mais pourquoi donc?


Apprendre l’ordre des bémols et des dièses est très pratique, indispensable même, et ce pour plusieurs raisons.

1ère raison :

Prenons l'exemple suivant :

exemple d'altérations

Il y a 4 dièses à l'armure (à la clef), ils indiquent les notes du morceau de musique qui seront altérées (diésées en l’occurrence). En regardant la position de chaque dièse il est facile de déterminer quelles notes seront diésées, mais cela prend un peu de temps...Si on connait l'ordre des dièses (fa# do# sol# ré# la# mi# si#) alors on sait qu'avec 4 dièses les notes diésées seront fa# do# sol# et ré#. Le même principe est valable pour les bémols.

2ème raison :

Pour déterminer quelle est la gamme employée avec par exemple 4 dièses, il est nécessaire de connaitre l'ordre des dièses (idem avec des gammes en bémols), lire l'article Nombre d'altérations et noms des gammes

L'enharmonie


Définition simple de l'enharmonie : L'enharmonie désigne un intervalle formé de deux notes ayant la même hauteur de son mais ayant deux noms de note différents comme, par exemple sol# et lab ou bien ré# et mib. Essayez sur votre instrument et vous verrez bien...

Définition un peu plus complexe de l'enharmonie: en réalité dans le système tonal (système tempéré), deux notes enharmoniques ne sonnent pas tout à fait de la même façon, il y a un coma de différence (très petit intervalle, plus petit qu'un demi-ton). Mais nous n'allons pas tout de suite vous expliquer la notion de tempérament, c'est trop complexe pour le moment.

Exemples d'altérations à la clef, accidentelles et de précaution


Pour illustrer tous les propos de cet article, voici un exemple, vous y trouverez ceci:

- des altérations à la clef (à l'armure)
- des altérations accidentelles
- des altérations de précaution

Exemples d'altérations à la clef, accidentelles et de précaution

1) Il y a 3 bémols à la clef qui sont placés sur la ligne du SI, du MI et du LA, donc tous les SI MI et LA seront bémolisés (SIb MIb LAb). Mais vous auriez pu le savoir plus facilement en connaissant par cœur l'ordre des bémols: SIb MIb LAb RÉb SOLb DOb FAb
Donc dans ma mesure 1 nous avons un LAb, un SIb et un MIb.

2) Dans cette mesure les bémols sont facultatifs car ils sont déjà à la clef, ce sont des altérations de précaution, elles sont inutiles mais écrites par précaution. La mesure 2 est identique à la mesure 1

3) dans la mesure 3, les 3 LA sont des LA bécarres (touche blanche du piano) car une altération accidentelle est valable toute la mesure à partir de son emplacement.

4) La note de la mesure 4 est un LAb car l’altération accidentelle de la mesure précédente n'est plus valable et car il y a un LAb à la clef.

5) Dans la mesure 5, le bécarre est une altération accidentelle (valable uniquement pour cette mesure)

6) L'altération accidentelle de la mesure précédente n'est plus valable et le bémol de la mesure 6 est facultatif, c'est une altération de précaution.

Entrainez-vous

Que fait le dièse (#)?

Il monte le son de la note d'un demi-ton Il descend le son de la note d'un demi-ton Il monte le son de la note d'un ton Il descend le son de la note d'un ton Il annule les effets des altérations C'est juste une touche du téléphone

Que fait le bémol (b)?

Il monte le son de la note d'un demi-ton Il descend le son de la note d'un demi-ton Il monte le son de la note d'un ton Il descend le son de la note d'un ton Il annule les effets des altérations C'est juste pour vous embêter

Que fait le bécarre?

Il monte le son de la note d'un demi-ton Il descend le son de la note d'un demi-ton Il monte le son de la note d'un ton Il descend le son de la note d'un ton Il annule les effets des altérations Il sert à rien sauf à rendre les partitions plus fantisistes

Quel est l'ordre des dièses (#)?

fa do sol ré la mi si si mi la ré sol do fa do ré mi fa sol la si do do sol ré la mi si fa do

Quel est l'ordre des bémols (b)?

fa do sol ré la mi si si mi la ré sol do fa do ré mi fa sol la si do do sol ré la mi si fa do

Une altération accidentelle est-elle valable...

Jusqu'à la fin du morceaux Jusqu'à la fin de la mesure? Jusqu'à la prochaine altération accidentelle? Je m'en moque car je ne joue jamais les altérations...

DO et RÉ sont-ils enharmoniques?

Oui Non Cela dépend de la météo

DO# et RÉb sont-ils enharmoniques?

Oui Non Parfois mais pas tout le temps

DO# et RE# sont-ils enharmoniques?

Oui Non Seulement quand la tonalité est en DO# majeur

SI# et DO sont-ils enharmoniques?

Oui Non On s'en fout

MI et FAb sont-ils enharmoniques?

Oui Non Seul Dieu le sait

Combien y-a-t il de demi-tons entre SOL# et SI? (intervalle ascendant)

0 1 2 3 j'en sais rien...

Combien y-a-t il de demi-tons entre DO et SOL#? (intervalle ascendant)

12 5 6 7 8 un million

Autres articles pouvant vous intéresser:


Retrouvez tout nos exercices de solfège sur la page Exercices de solfège en ligne
Exercices et jeux de solfège


Vos commentaires
Thierry a écrit le 21-01-2018 :

Sur une partition avec do, ré, mi, fa, sol, la qui sont dièse a la clef, comment doit t on jouer un do double dièse? C'est le cas du 13ème prélude de Bach que je suis en train d'apprendre.
Merci pour votre réponse.


1 réponse(s) :
http://www.apprendrelesolfege.com a répondu le 29-01-2018 :


Bonjour.
Effectivement le prélude N°13 de J.S. BACH BWV858 est en FA# majeur, 6 dièses à la clefs, et avec des altérations accidentelles en prime!

Un DO double dièse se joue sur la touche RÉ de votre piano, car le double dièse monte le son d'un ton

Un SI dièse se joue sur la touche DO de votre piano, car le dièse monte le son d'un demi-ton (il n'y a qu'un demi-ton entre SI et DO)

cordialement

prélude 13 J.S. BACH


Répondre à ce(s) commentaires(s)
Alex a écrit le 11-01-2018 :

Bonjour, faut-il comprendre que Do# et Réb sont deux notations désignant la même note, cette dernière se situant entre le Do et le Ré ? Auquel cas les notations "#" et "b" existeraient avant tout car elles permettent de faciliter l'écriture et la lecture des partitions ?


1 réponse(s) :
http://www.apprendrelesolfege.com a répondu le 17-01-2018 :

Bonjour

Sur un piano, DO# et RÉb se jouent sur la même touche noire.

En musique tonale et tempérée, il y a une toute petite différence d'un coma, très petit intervalle.

Cordialement


Répondre à ce(s) commentaires(s)
jfb a écrit le 17-12-2017 :

bonjour

puisque à chaque diése correspond un bémol

pourquoi ne pas simplifier les portées en ayant que les bémols ou que les dièses en musique ?
- un peu comme la "simplification" de l'orthographe..-
on supprimerait l’intégralité des dièses ou l'intégralité des bémols
pour avoir un seul son ...

je devine la réponse, pourquoi ce n'est pas possible ?
merci


1 réponse(s) :
http://www.apprendrelesolfege.com a répondu le 11-01-2018 :


Car par exemple, la gamme de si bémol majeur s'écrit avec des bémol et nos des dièses...

J'ai envie de vous dire, c'est la théorie, c'est comme cela...


Répondre à ce(s) commentaires(s)
alegro a écrit le 06-12-2017 :

Bonjour,
J'ai beaucoup de difficultés à mémoriser, lors de la lecture d'une partition, les notes qui doivent être diésées ou bémolisées selon le nombre de dièses ou de bémols à la clé. Je connais les suites par coeur mais n'arrive pas à les intégrer dans l'application. Existerait-il un moyen simple pour cela.
D'avance merci


1 réponse(s) :
http://www.apprendrelesolfege.com a répondu le 07-12-2017 :

Bonjour

en travaillant vos gammes ?


Répondre à ce(s) commentaires(s)
Malchiel a écrit le 17-08-2017 :

Bonjour

je voulais vous poser une question au sujet du premier shema du paragraphe intituler "les alterations dans les partitions". Le bemol appose sur le deuxieme sol de la premiere mesure est-il necessaire ou non ?
Amicalement


1 réponse(s) :
http://www.apprendrelesolfege.com a répondu le 01-09-2017 :

Bonjour, je complète le paragraphe altération de précaution

Autre exemple d’altération de précaution:

Altérations avant les notes de musique

Dans cet exemple, dans la première mesure, il n'est pas obligatoire de repréciser le 2ème Sol dièse, car l'altération est valable toute la mesure à partir du moment où elle est écrite, mais par précaution, elle peut être reprécisée.


Répondre à ce(s) commentaires(s)
christian a écrit le 28-07-2017 :

bonjour,sur les partitions classiques il y a des chiffres au-dessus de certaines notes.Comment les lire.
Merci pour tout ce travail


4 réponse(s) :
http://www.apprendrelesolfege.com a répondu le 04-08-2017 :

Bonjour, impossible de vous répondre sans voir la partition...


christian a répondu le 04-08-2017 :

merci de votre réponse a l'éternel débutant que je suis.je joint une partition.Peut-être s'agit-il de la main droite?
MATTEO CARCASSI Op 60 étude N°20
Cordialement


http://www.apprendrelesolfege.com a répondu le 01-09-2017 :

Bonjour Christian, les chiffres indiquent des doigtés, les numéros correspondent à chaque doigt de vos mains ;-)


christian a répondu le 01-09-2017 :

bonjour, merci pour la réponse,votre site est bien utile.


Répondre à ce(s) commentaires(s)
RV a écrit le 22-07-2017 :

Bonjour
sur les partitions "anciennes" on rencontre les altérations hors de la portée au dessus de la note. Comment doit-on les comprendre ?


1 réponse(s) :
http://www.apprendrelesolfege.com a répondu le 28-07-2017 :

Bonjour

Pourriez-vous m'envoyer (dans le formulaire de votre prochain commentaire) un exemple s'il vous plait?

cordialement


Répondre à ce(s) commentaires(s)
jacques clouette a écrit le 20-06-2017 :

au piano comment jouer,mi diese et si diese.
ordre des dieses,fa do sol re la mi si


1 réponse(s) :
http://www.apprendrelesolfege.com a répondu le 01-09-2017 :

Bonjour...

il vous manque les bases du solfège, merci de relire les articles:
- Les tons et demi-tons
- Les altérations

Ainsi vous comprendrez que:
- Un MI# sonne comme un FA
- Un SI# sonne comme un DO

cordialement...


Répondre à ce(s) commentaires(s)
thomas a écrit le 16-05-2017 :

juste savoir ces quoi une alteration accidentelle j ai lu le cour juste au dessuit mais je n arrive pas a comprendre Merci....
svp expliquer de manier basic je suis nouveau


2 réponse(s) :
http://www.apprendrelesolfege.com a répondu le 16-05-2017 :

juste pour te répondre:

- dire bonjour m'aurait ravi!!!

- Dièses, bémols, bécarres, doubles dièses et doubles bémols sont des altérations.

- Comme je le dis dans l'article: Les altérations accidentelles sont des altérations occasionnelles, une altération accidentelle n'est valable que pour la mesure dans laquelle elle se trouve.

Exemple d'altérations jouées au violon:

Altérations valables toute la mesure


Dans l'exemple ci-dessus, il n'y a pas de SOL# à la clef (à l'armure, à côté de la clef de sol...) MAIS il y a un SOL# dans la première mesure, c'est une altération occasionnelle, c'est à dire qui n'est pas à la clef mais comme par accident elle se retrouve en plein milieu de la mesure, c'est une altération accidentelle, et une altération accidentelle n'est valable que pour la mesure dans laquelle elle est écrite.

je ne peut pas faire plus clair...

n'hésite pas à dire si c'est clair, lol ptdr


Lol(a) a répondu le 14-06-2017 :

C'est une altération qui est valable pendant une mesure
PS: c'est pour éviter de l'écrire trop de fois


Répondre à ce(s) commentaires(s)
zoubeida a écrit le 16-04-2017 :

Bonjour

J'ai 64 ans et je suis en train de m'initier au solfège. J'ai bien compris à quoi servaient les altérations mais je n'ai pas compris ce que signifiait l'ordre des dièses et des bémols par rapport aux notes. Merci de m'éclairer.


3 réponse(s) :
http://www.apprendrelesolfege.com a répondu le 22-04-2017 :

Bonsoir

L'ordre des dièses et des bémols servent à 2 choses:

- Les énumérer rapidement, exemple:

gamme de Si majeur
Il y a 5 dièses et selon l'ordre des dièses, ce sont: FA# DO# SOL# RÉ# et LA#

- Trouver la tonalité : Lire l'article Nombre d'altérations et noms des gammes

Est-ce clair?

Cordialement


Lol(a) a répondu le 14-06-2017 :

je pense que ça sert surtout pour ne pas trop se mélanger à l'armure


nico a répondu le 13-07-2017 :

astuce : l'ordre des bémols et l'ordre des dièses est le même mais prononcé à l'envers;

fa do sol ré la mi si <=> si mi la ré sol do fa

fa# do# sol# ré# la# mi# si# <=> sib mib lab réb solb dob fab


Répondre à ce(s) commentaires(s)

Pages des commentaires suivants : 1234Affichez les tous

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera en attente de modération, validation NON automatique

Votre nom (obligatoire):
pseudo

Ne pas remplir si vous êtes un humain (anti spam)

Votre commentaire:

Email ou site internet (facultatif) (nécessaire si vous souhaitez être prévenu d'une réponse):
email

Image/photo (facultatif) (JPG, JPEG, PNG ou GIF) (image de partition concernant le question par exemple):
photo, image

Javascript should be activated

Recopiez le code SVP (obligatoire):