DaCapoAlCoda.com
Calixte a écrit le 14-09-2017 :

Bonjour, la "méthode traditionnelle, saute-noire et compagnie" comme vous l'intitulé s'appelle en réalité la Méthode Martenot ( Qui tire son nom de son inventeur Maurice MARTENOT, grand pédagogue et psychopédagogue dont l'enseignement à plus que fait ses preuves).Votre "raccourcis" n'est pas en votre faveur.
Et j'ai pour ma part pu constater l'exact inverse de ce que vous évoquez: j'ai souvent permis au cours de mes 26 années d'enseignement à des gents qui n’adhéraient, ne comprenaient, ni ne retenaient leurs rythmes d'enfin accéder à ce plaisir, grâce à la méthode Martenot. Un certain nombre de mes élèves sont aujourd'hui des professionnels qui utilisent à leurs tour cette méthode, qui, ne vous en déplaise, à fait ses preuves.
Par ailleurs, je trouve votre site très sympas, mes fils adorent.

calixste a écrit le 14-09-2017 :

J'ajoute, que cela aurait été très utile que vous mettiez les deux méthodes sans en dénigrer une, suivant l élèves l'une ou l'autre convient mieux.
Ou que vous n'évoquiez pas la Méthode Martenot en des termes qui reste trop flous, elle ne convient pas à votre pratique ou vous ne l'avez pas comprise dans son intérêt pédagogique, mais ce n'est pas une raison pour dénigrer des années de recherche et par la même les professeurs qui l'utilisent.
Je recommandais votre site à mes élèves jusqu'à aujourd'hui.

Vonder a écrit le 12-08-2018 :

Bonjour Calixte. Je viens de découvrir ce site, et suis très positivement surpris par l’innovation de ce système pédagogique rythmique numéraire.
Je suis moi même professeur de solfège et piano depuis 8ans, avec 22ans d'études musicales.

Mes très grands respects à Maurice Martenot qui a contribué à l'évolution de la musique, sans qui d'ailleurs nous ne pourrions avoir aujourd'hui des enseignants novateurs avec comme exemple l'auteur(e) de ce merveilleux site.

Mais voyez-vous, même si les racines de l'enseignement sont importantes pour les enseignants, elles ne le sont pas forcément pour nos élèves modernes. Et les élèves des années 1940 (j'entend de Maurice Martenot) ne sont plus les élèves de 2018.

Je pense personnellement qu'il est grand temps, avec l'évolution informatique et numérique de notre temps, d'évoluer aussi avec la musique de notre temps, et à la vitesse de notre monde moderne, impatient et rapide.

J'ai moi même modernisé et simplifié l'harmonie classique pour mes élèves [modernes] qui n'en peuvent plus de la méthode classique, petits comme grands.
Hormis les "anciens" convaincus ou "traditionnels", plus personne aujourd'hui ne veut du "Solfège classique".

Le "traité de l'harmonie réduite à ses principes naturels" écrit par Rameau en 1722, était déjà une synthèse, donc simplification musicale, de ce qui se faisait à cette époque depuis des décennies voire des siècles.

[Qui a survécu trop longtemps à mon goût jusqu'à nos jours, car elle a perdu de son utilité et a mal vieilli, à cause de conservateurs extrémistes comme vous, qui ne peuvent pas supporter l'évolution ou le changement, et à cause d'un élitisme musical qui empêche l'apparition d'inventeurs novateurs dans le monde de la pédagogie, comme Martenot, Rameau, ou encore l'auteur(e) de ce site. Monde fermé que le monde de la pédagogie, dans lequel il n'est possible de s'intégrer que par le droit du sang, ou en passant sous le bureau.]

J'utilise pour ma part une simplification de mon invention, de la notation alphabétique américaine inventée pour le Jazz aux Etats Unis, qui elle même était déjà une simplification de l'harmonie classique.
Mais voyez vous, une fois encore, le Jazz... Nous ne sommes plus en 1920.

Il est grand temps que nos écoles changent, et évoluent à leur tour avec leur temps et leurs professeurs.
Un grand merci à l'auteur(e) du site pour cette innovation. COURAGE ET BONNE CONTINUATION.




J'ajoute, Calixte, que la critique et le jugement sont bien facile quand on reste à ses aises, sur ses positions et ses acquis, sans être dans l'action (création d'un site pédagogique musical gratuit).
Il est facile de ne pas vouloir évoluer ou grandir dans le monde infini de la musique, à travers la modernité de notre monde social.

Il est aussi facile, par conséquent, d'avoir un verbe aussi agressif, venimeux, malsain et hautain que le votre, et d'autre part dans une conjugaison si déplorable pour une enseignante, au sujet d'un nouveau système pédagogique pour lequel vous n'avez sans doute pas daigné dix minutes de réflexion.

J'ajoute, Calixte, que personne ne vous a forcé à lire ou à adhérer au contenu de ce site. Vous êtes sans doute bien assez mature dans le métier pour vous débrouiller seule?

https://www.apprendrelesolfege.com a écrit le 13-08-2018 :

Bonjour Vonder, et merci pour vos remarques et votre récit de votre expérience.

Cordialement

Christophe

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera en attente de modération, validation NON automatique

Votre nom (obligatoire):


Email ou site internet (facultatif) (nécessaire si vous souhaitez être prévenu d'une réponse):


Image/photo (facultatif) (JPG, JPEG, PNG ou GIF) (image de partition concernant le question par exemple):

Javascript should be activated