Les altérations

Retrouvez tout nos exercices de solfège sur la page Exercices de solfège en ligne
Exercices et jeux de solfège

Vos commentaires
Gabriel a écrit le 04-04-2016 :

Bonjour,

Vous dîtes qu'une altération accidentelle vaut pour toutes les notes de même nom dans la même mesure mais par exemple dans le dandelot on nous dit qu'une altération accidentelle vaut pour toutes les notes à la même hauteur de son que la note altérée dans la même mesure. Est-ce que c'est juste une histoire de convention?

En tout cas bravo pour le site je le trouve très complet et très bien fait!


1 réponse(s) :
apprendrelesolfege.com a répondu le 08-04-2016 :


Georges Dandelot est un compositeur/pédagogue qui vécu entre 1895 et 1975.

La tendance actuelles est celle-ci:

Les altérations accidentelles sont valables tout au long de la mesure et peu importe à l'octave où se situent les notes.

autrement dit:

une altération accidentelle vaut pour toutes les notes de même nom que la note altérée dans la même mesure.

C'est la tendance actuelle...


Répondre à ce(s) commentaires(s)
Nulenmusique a écrit le 27-02-2016 :

Bonjour !

J'ai une feuille de théorie à faire pour le solfège (ca sera noté) et je voudrais savoir quelle tonalité ca me fait si j'ai 3# à l'armure et un Si # dans la partition.

Merci


1 réponse(s) :
apprendrelesolfege.com a répondu le 29-02-2016 :

Bonjour Nulenmusique, je te conseille de lire Connaitre la tonalité d'une partition. Sans la partition je ne peut pas té répondre...


Répondre à ce(s) commentaires(s)
nouali a écrit le 19-01-2016 :

Bonjour tout le monde , Je remercie infiniment les gens qui ont crée ce site car il est très efficace .
J ai pas arrivé a répondre a la dernière question , Je pense qu il faut rectifier la nature de l'intervalle ( descendant ) .


1 réponse(s) :
apprendrelesolfege.com a répondu le 20-01-2016 :

Bonjour

Concernant la question Combien y-a-t il de demi-tons entre DO et SOL#? (intervalle ascendant) voici le détail de la réponse:

DO-RÉ = 1 ton
RÉ-MI = 1 ton
MI-FA = 1/2 ton
FA-SOL = 1 ton
SOL-SOL# = 1/2 ton

soit 4 tons, c'est-à-dire 8 demi-tons ;-)


Répondre à ce(s) commentaires(s)
Le couillon a écrit le 06-05-2015 :

Avec un dièse on monte ou on descend d'un demi-ton ?
merci !


2 réponse(s) :
apprendrelesolfege.com a répondu le 07-05-2015 :

Bonjour Le couillon. Il suffit de lire l'article pour savoir si le dièse monte le son d'un demi-ton ou non...


Le gros couillon a répondu le 07-05-2015 :

A merci désolé


Répondre à ce(s) commentaires(s)
Boby a écrit le 04-05-2015 :

Bonjour à tous je voulais savoir pourquoi utiliser un bécarre ( ou du moins le représenter) si il est facultatif ?
Merci d'avance.


4 réponse(s) :
apprendrelesolfege.com a répondu le 04-05-2015 :


Bonjour Boby,

Le bécarre annule l'effet du bémol ou du dièse. Il annule par exemple un bémol qui se trouve à la clef (à coté de la clef) ou bien annule une altération accidentelle, car vous devez l'avoir lu sur cet article, une altération accidentelle n'est valable que toute la mesure, une fois la mesure terminée (avec une barre de mesure) l'altération accidentelle n'est plus valable...


Boby a répondu le 05-05-2015 :

Merci pour votre réponse.
En effet je tente de "déchiffrer" un morceau de Bach écrit en clé de Fa ( pour contrebasse) c'est-à-dire trouver les notes ....
Et je me suis rendu compte qu'il y avait parfois dans une mesure une note avec un bécarre alors que dans la même mesure il n'y avait aucune altération( ni dièses ni bémols ).
Il y a certes des altérations mais dans d'autres mesures d'ou ma question (eh oui encore !!)
Vous dites sur le site qu'une altération accidentelle n'a effet sur les autres mêmes notes uniquement dans la même mesure, donc pourquoi représenter un bécarre finalement "inutile" ?
(ps: il n'y a aucune altération constitutive.)
Merci de votre patience avec de simples apprentis :)


apprendrelesolfege.com a répondu le 06-05-2015 :

Boby, c'est certainement un bécarre de précaution, écrite par précaution, juste pour être certain que vous jouiez la bonne note. (n’hésitez pas à m'envoyer la partition scannée par email...)

J'ai rajouter un paragraphe à cet article, le voici:

Exemples d'altérations à la clef, accidentelles et de précaution

1) Il y a 3 bémols à la clef qui sont placés sur la ligne du SI, du MI et du LA, donc tous les SI MI et LA seront bémolisés (SIb MIb LAb). Mais vous auriez pu le savoir plus facilement en connaissant par cœur l'ordre des bémol: SIb MIb LAb RÉb SOLb DOb FAb
Donc dans ma mesure 1 nous avons un LAb, un SIb et un MIb.

2) Dans cette mesure les bémols sont facultatifs car ils sont déjà à la clef, ce sont des altérations de précaution, elles sont inutiles mais écrites par précaution. La mesure 2 est identique à la mesure 1

3) dans la mesure 3, les 3 LA sont des LA bécarres (touche blanche du piano) car une altération accidentelle est valable toute la mesure à partir de son emplacement.

4) La note de la mesure 4 est un LAb car l’altération accidentelle de la mesure précédente n'est plus valable et car il y a un LAb à la clef.

5) Dans la mesure 5, le bécarre est une altération accidentelle (valable uniquement pour cette mesure)

6) L'altération accidentelle de la mesure précédente n'est plus valable et le bémol de la mesure 6 est facultatif, c'est une altération de précaution.


Boby a répondu le 06-05-2015 :

Merci beaucoup ça y est j'ai compris.....


Répondre à ce(s) commentaires(s)
caleb muwawa a écrit le 15-04-2015 :

salut, wow un site formidable, j'ai aimé! Mais j'ai un sérieux problème à comprendre les temps musicaux, quand je joue au piano, il y a d'autre rythme qui me semble difficile à repérer le temps, comment faire?? Qu'en dites-vous??


1 réponse(s) :
apprendrelesolfege.com a répondu le 15-04-2015 :

Bonjour Caleb Muwawa, voici quelques articles:

Les principaux rythmes en binaire
Les principaux rythmes en ternaire
comprendre et jouer un rythme


Répondre à ce(s) commentaires(s)
mtlbss a écrit le 07-02-2015 :

Bonsoir, j'ai longtemps pensé que cette histoire d’altération était très compliqué pour peu d’intérêt, jusqu'aux partitions qui m'ont permis d'en voire toute la dimension pratique, à ce propos j’étudie le morceau de Beethoven sonate n°14 "http://fr.wikipedia.org/wiki/Sonate_pour_piano_n%C2%BA_14_de_Beethoven"
il y a 4 dièse à la clef et un moment le Fa se retrouve double diésé, sauf que comme il est déjà altéré à la clef je me demandais si il fallait le considérer comme un sol ou comme un sol dièse?....^^


2 réponse(s) :
apprendrelesolfege.com a répondu le 08-02-2015 :

Bonjour

fa double dièse dans la sonate pour piano de beethoven opus 27 no2

Un fa double dièse est un fa auquel on rajoute 1 ton, pour jouer un fa double dièse sur un piano, on jouera donc la touche du sol

#: monte d'1/2 ton
double #: monte d'1 ton (2 demi-tons)


mtlbss a répondu le 08-02-2015 :

Merci, j'avoue qu'en jouant la suite de cette partie du morceau j'aurais du le deviner, mais comme c'est la première fois que je vois cette double altération j'avais besoin de précision....encore merci^^


Répondre à ce(s) commentaires(s)
Victor a écrit le 25-11-2014 :

Bonjour et merci pour la vulgarisation de ces concepts musicaux!
Je voudrais savoir si l'on doit appeler les notes par leurs noms durant la lecture à haute voix;par exemple fa dièse, si bémol etc...
si je joue en sol majeur dois-je prononcer fa dièse lorsque j'en trouve un? merci pour votre aide. Victor


1 réponse(s) :
apprendrelesolfege.com a répondu le 25-11-2014 :


Bonjour Victor.

Effectivement il est judicieux de prononcer Fa# lorsque que vous tomber sur un fa# (que le # soit à l'armure ou accidentel...). Cela évitera de jouer un fa bécarre à l'instrument...

Par contre, selon la vitesse du morceau ou des figures de notes, cela ne va pas toujours être possible, tant pis...


Répondre à ce(s) commentaires(s)
Michel a écrit le 28-09-2014 :

Si le dièse et le bémol s’équivalent entre deux notes, pourquoi en mettre deux différents pour dire la même chose et qui compliques la lecture pour nous faire le cou du verre à moitie ou à moitié plein.
Amen


1 réponse(s) :
apprendrelesolfege.com a répondu le 28-09-2014 :


Michel, sur un piano un SOL# et un LAb seront joués par la même touche du clavier, certes, mais...:

C'est un peu compliqué, mais selon le tempérament il y a un coma de différence entre SOL# et un LAb, le SOL# étant très légèrement plus aigu que le LAb.

Bref c'est un peu compliqué ces histoires de comas et de tempéraments, MAIS:

La gamme avec 4 dièses (MI majeur) s'écrit comme ceci:

mi fa# sol# la si do# ré# mi

et surtout pas comme:

mi solb lab la si réb mib mi


N'hésitez pas à vous documenter sur le tempérement égal, pythagoricien, les commas etc...


Répondre à ce(s) commentaires(s)
thibault a écrit le 13-06-2014 :

Bonjour,

j'ai bien compris l'intérêt des altération car elles permettent de changer le son d'une note, ce qui évidemment multiplie de manière astronomique les possibilités musicales soit les combinaisons.
J'apprends le solfège pour comprendre la musique, développer mon oreille mais sans aucun instrument sous la main. Je compte me mettre à la guitare et au banjo dès cet été alors je me prépare avec vous.
Une question : Comment joue-t-on les altération sur une guitare ? Merci

Moi même j'ai l'impression de tenter un pari impossible mais j'ai envie d'apprendre!


1 réponse(s) :
apprendrelesolfege.com a répondu le 23-06-2014 :


Thibault, que cela soit sur un banjo ou une guitare, il y a 1 demi-ton entre chaque case d'une même corde.

Exemple en image:

Demis-tons sur une guitare

Bonne continuation


Répondre à ce(s) commentaires(s)
pimousse76 a écrit le 19-04-2014 :

l'ordre des dièses et des bémols est inversé (si on prend l'ordre des dièses à l'envers, on obtient l'ordre des bémols)


1 réponse(s) :
apprendrelesolfege.com a répondu le 19-04-2014 :

Pimousse76, Oui, c'est tout à fait exact!


Répondre à ce(s) commentaires(s)
Francois-Xavier a écrit le 30-03-2014 :

Je lis ceci : "Définition un peu plus complexe de l'enharmonie: en réalité dans le système tonal (système tempéré), deux notes enharmoniques ne sonnent pas tout à fait de la même façon, il y a un coma de différence"

Ai-je mal compris, ou le système est justement dit "tempéré" parce qu'il gomme cette différence ?


1 réponse(s) :
apprendrelesolfege.com a répondu le 31-03-2014 :


Francois-Xavier, non pas tout à fait, je tenterais plus tard un article sur les gammes tempérées, les gammes pythagoriciennes, et autres subtilité de subdivision de l'octave.

Retenez, même si ce n'est pas tout à fait juste, que par exemple do# et réb sont 2 notes enharmoniques, et qu'elles sonnent quasiment identiquement, et que par la force des choses elles sonnent strictement identiquement sur un piano.


Répondre à ce(s) commentaires(s)
PEC a écrit le 26-02-2014 :

Bonjour,

Avant tout, merci pour ce site. Je n'ai pratiqué que de la flûte au collège et ne me suis pas particulièrement distingué dans ce domaine :)

Si j'ai bien compris, l'intervalle est l'écart entre deux notes: l'intervalle d'un do et d'un ré comporte 1 ton, entre mi et fa 1/2 ton.

Est-ce correct ?

Toutefois, si on écrit b(émol)FA, est-ce que cela correspond à un mi ? J'ai cru comprendre que non au travers des différents commentaires mais je voudrais avoir la confirmation.
De plus, sur une flûte par exemple, comment jouerait-on ce demi-ton de différence ?

Merci d'avance.


1 réponse(s) :
apprendrelesolfege.com a répondu le 03-03-2014 :


PEC, oui un intervalle est un écart entre 2 notes et il ne faut pas oublier qu'il n'y a seulement qu’un demi-ton entre mi et fa et pareil entre si et do (lire les articles précédents)

On ne dit pas bémol FA mais Fa bémol même si l'altération se place avant la note dans la partition.

Pour un débutant en musique et en solfège on peut considérer qu'un FAb équivaut à un MI car il y a un demi-ton entre mi et fa et que le bémol baisse la note d'un demi-ton. Mais d'un point de vue théorique il y a un micro intervalle entre un mi et un fab que l'on nome coma.


Répondre à ce(s) commentaires(s)
Mars a écrit le 13-02-2014 :

bonsoir,

vous dites que l'altération s'écrit toujours avant la note; bien. quand il y a une "double dièse" avant le "sol" (comme ds l'exemple du violon), cette altération est-elle valable pour tous les "sol" de la portée jusqu'au "bécarre" ou non ? j'ai vu dans l'exemple que les 2 notes "sol" sont en "dièse".
Comment écrire le "dièse" sur le clavier de l'ordi ? existe-t-il son équivalent pour "bémol" et "bécarre" ?


1 réponse(s) :
apprendrelesolfege.com a répondu le 13-02-2014 :


Mars:

Comme je le dit dans cet article au sujets des altérations, les altérations accidentelles sont valables que pour la mesure dans laquelle elle se trouve.

Dans l'exemple suivant tout les sol de la 1ère mesure sont dièses et ceux de la 2ème mesures sont bécarres (normal si vous préférez...):

Altération de précaution


Autre exemple:

Altérations accidentelles, exemple

Dans cet exemple:
1ère mesure : Le 1er do est bécarre (normal) et les 3 autres sont diésés
2ème mesure : les 4 do sont bécarres (normaux)

Et oui, une mesure est l'espace entre 2 barres de mesures, merci de lire l'article La mesure

Pour écrire un bémol sur un ordinateur, la lettre b suffit et pour le diése il y en a un sur votre clavier: #. Sinon il existe les caractère UTF 8 mais c'est un peu technique et rien à voir avec le solfège :

♭ ♮ ♯ et d'autres symboles utf8 rigolos : ♩ ♪ ♫ ♬


Répondre à ce(s) commentaires(s)
emmanuella a écrit le 03-02-2014 :

bonjour,
je voudrais savoir si les dièses (#) les bémols (b)et les bécarres ont leurs ordres en leurs nom ?


1 réponse(s) :
apprendrelesolfege.com a répondu le 04-02-2014 :


emmanuella, votre question n'est pas très claire...

L'ordre des dièses est: fa# do# sol# ré# la# mi# si# mais pour l'apprendre par cœur l'on ne retient que fa do sol ré la mi si

L'ordre des bémol est: sib mib lab réb solb dob fab mais pour l'apprendre par cœur l'on ne retient que si mi la ré sol do fa

Il n'y a pas d'ordre pour les bécarres, le bécarre annule l'effet du dièse et du bémol.


Répondre à ce(s) commentaires(s)
Benjamin a écrit le 23-12-2013 :

Bonsoir, merci pour ces tutos. Je ne connais pas grand chose au solfège et j'essaie d'apprendre. Et le fait qu'il y ait un ordre pour les dièse (et bémol) , cela signifie que sur une partition il ne pourra pas y avoir un Fa# et un Sol# par exemple? Si il y a deux diese à l'armure, ce sera forcément sol et do?


1 réponse(s) :
apprendrelesolfege.com a répondu le 23-12-2013 :


Si il y a 2 dièses à la clef, selon l'ordre des dièses, nous auront donc FA# et DO#, c'est la règle. Pourquoi? Ce sont les altérations des gammes majeures et gammes mineures dans lesquelles sont écrites les partitions de musique.

Mais si vous voulez un FA# et un MI# alors vous pouvez toujours mettre ces altérations comme altérations accidentelles.

Dans certaines partions, en musique contemporaine, ou musique du XXème siècle, vous pourrez trouver des altérations qui sont placées à la clef dans un ordre différent, par exemple un dièse sur la ligne du FA et un dièse sur la ligne du MI ce qui indique que le FA et le MI seront dièses, mais c'est assez rare et très spécifique.


Répondre à ce(s) commentaires(s)
bernard a écrit le 13-12-2013 :

bravo pour la qualite du site.
une question cependant a laquelle je n'ai pas trouvé la réponse
en cas d'altération soit a l'armure soit a la mesure, est ce que cela s'applique aux mêmes notes a l'octave ?
merci


1 réponse(s) :
apprendrelesolfege.com a répondu le 22-12-2013 :


Les altérations à l'armure ou dans la mesure sont valable pour les notes concernées quelque soit l'octave, je vais le préciser dans l'article.


Répondre à ce(s) commentaires(s)
ouma a écrit le 13-09-2013 :

Je ne comprend toujours pas à quoi aide une altération?


5 réponse(s) :
apprendrelesolfege.com a répondu le 14-09-2013 :

ouma, pour faire simple, une altération est soit:

- un bémol (b) qui baisse le son de la note d'un demi-ton
- un bémol (#) qui augmente le son de la note d'un demi-ton
- un bécarre (qui annule l'effet du # ou du b)

l'exemple sonore suivant va jouer les notes suivantes:

LA LAb puis LA LA# : on va donc entendre un LA puis un LA plus bas d'un demi-ton (LAb) et ensuite un LA puis un LA plus haut d'un demi-ton (LA#)

la la bémol la la dièse

Sans les altérations il n'y aura que 7 sons disponibles et avec les altérations il y en a 12


ouma a répondu le 14-09-2013 :

Vous voulez dire, par exemple sur le clavier du piano, on pourra jouer les touches noires avec ces altérations ?


apprendrelesolfege.com a répondu le 15-09-2013 :

ouma, oui comme je l'ai expliqué dans cet article, l’occasion pour moi je rajouter cet explication visuelle:

les bémols sur un piano
ouma a répondu le 15-09-2013 :

Vous voulez dire, par exemple sur le clavier du piano, on pourra jouer les touches noires avec ces altérations ?


apprendrelesolfege.com a répondu le 15-09-2013 :

Oui voilà !


Répondre à ce(s) commentaires(s)
benoith5 a écrit le 29-08-2013 :

Une autre coquille bien pardonnable
vous écrivez

L'enharmonie désigne un intervalle formé de deux notes ayant la même hauteur de son mais ayant deux nom de note différents,

IL faudrait écrire:

L'enharmonie désigne un intervalle formé de deux notes ayant la même hauteur de son mais ayant deux noms de note différents,

le mot "nom" dans l'expression
deux "noms" de notes différents


Répondre à ce(s) commentaires(s)
musicali a écrit le 26-08-2013 :

Votre site est très bien fait et clair mais je me permets d'attirer votre attention sur le fait qu'une altération modifie le son de la note pas la note ( ex le bémol baisse le son de la note d'un 1/2 ton).
On appelle enharmonie sol# et lab.
Et dernière petite chose les altérations qui sont au début d'une portée s'appellent altérations constitutives car elles constituent l'armure de la tonalité et permettent de définir cette dernière.
musicali.


1 réponse(s) :
apprendrelesolfege.com a répondu le 27-08-2013 :

Merci Musicali pour votre commentaire qui me permet d'améliorer cet article.


Répondre à ce(s) commentaires(s)
Lou a écrit le 30-04-2013 :

Bonjour et merci beaucoup pour ce site tout simplement génial.

Cependant une petite question : Le premier dièse à l'armure est-il forcément un fa ? Si dans une partition, les do sont dièses comment cela sera t-il écrit sur la partition ? Merci !


1 réponse(s) :
apprendrelesolfege.com a répondu le 01-05-2013 :

Parfois en musique contemporaine si il n'y a que le do# à la clef alors le premier dièse à la clef est placé sur la ligne du do#, mais cela reste très rare...sinon si dans une partition seul le do est dièse, alors les do# ne seront pas notés à l'armure (à côté de la clef) mais comme des altérations accidentelles, c'est-à-dire avant la note elle-même.

Voici un exemple d'altération à l'armure où seul le do est diésé (sans respecter l'ordre des dièses donc...):

altération à la clef en musique contemporaine
Répondre à ce(s) commentaires(s)
Didier ROGER a écrit le 05-02-2013 :

Bonjour,
La question de Philmex m'amène à vous demander pourquoi cet ordre précis pour les dièses et pour les bémols, et pourquoi pas l'ordre des notes de la gamme? C'est-à-dire pourquoi commencer par Fa pour les dièses, et pourquoi continuer avec Do, puis sol, etc. et pas un autre ordre, car pour quelqu'un comme moi, l'ordre Fa-Do-Sol-Ré-La-Mi-Si est un peu mystérieux...
Merci !


2 réponse(s) :
apprendrelesolfege.com a répondu le 05-02-2013 :


L'ordre des bémols et des dièses à une explication qui n'est pas nécessaire à la pratique de la musique mais voici deux nouveaux articles qui attiseront votre curiosité:

Les harmoniques naturelles
Le Cycle des quintes

Grosso modo, toute la musique occidentale depuis l'époque de la musique classique (et par extension des musiques actuelles, rock, variété, etc...) découle du cycle des quintes, concept qui est fortement relié au principe physique et mathématique des harmoniques naturelles des sons.

Bonnes lecture de ces 2 nouveaux articles ;-)


Didier ROGER a répondu le 05-02-2013 :

Bonsoir,
Je vous remercie, ces explications me conviennent tout-à-fait ; ayant une formation scientifique (licence de pys.), je cherche toujours à savoir pourquoi et comment... Vos explications sur le cycle des quintes correspond à ce que j'ai trouvé en cherchant seul, à savoir :
Partant de la gamme classique de Do majeur, la gamme majeure suivante que l'on peut obtenir en ne "bougeant" qu'une note est celle obtenue en décalant le 1er demi-ton d'un autre demi-ton, c'est-à-dire en décalant le Fa "vers le haut", ce qui fait que la nouvelle suite ascendante de notes devient (en partant du Do) : do, re, mi, fa dièse, sol, la, si, do. Dans cette gamme, les demi-tons se trouvent entre la 4ème et la 5ème note, puis entre la 7ème et la 8ème note ; pour avoir une gamme majeure (soit 2 tons, 1/2 ton, 3 tons, 1/2 ton), il faut la faire commencer par la note sol. C'est donc une gamme en sol majeur. Le décalage suivant avec un nouveau dièse ne peut se faire qu'avec la note do ; l'ordre des 1/2 tons change à nouveau ; on obtient alors une gamme majeure en commençant par la note ré (gamme en ré majeur) ; et ainsi de suite, ce qui explique l'ordre des dièses (et l'ordre inverse des bémols car le raisonnement est exactement le même avec les bémols, mais en sens inverse).
Votre réponse me satisfait donc totalement.
Je me suis aperçu également que votre cours s'enrichit régulièrement d'articles nouveaux, je vais donc le consulter très souvent, je cryais au départ que c'était un cours "figé".
Merci encore.
Didier


Répondre à ce(s) commentaires(s)
philmex a écrit le 31-01-2013 :

Bonjour, merci pour tous ces enseignements ! j'ai des connaissances trés limitées en solfège ! d'ou ma question : pourquoi un ordre dans les bemol et les dièses ?


1 réponse(s) :
apprendrelesolfege.com a répondu le 01-02-2013 :

Pour répondre à votre question je viens de rajouter le paragraphe : Un ordre pour les dièses et pour les bémols? Mais pourquoi donc?. Bonne continuation dans votre apprentissage


Répondre à ce(s) commentaires(s)

Pages des commentaires suivants : 12

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera en attente de modération, validation NON automatique

Votre nom (obligatoire):


Email ou site internet (facultatif) (nécessaire si vous souhaitez être prévenu d'une réponse):


Image/photo (facultatif) (JPG, JPEG, PNG ou GIF) (image de partition concernant le question par exemple):

Javascript should be activated