Apprendre le solfège > Cours & leçons > Organologie > Les familles d'instrument

Les familles d'instrument

Les familles d'instrument

Découvrez les principales familles d'instrument de musique : La famille des instruments à cordes, des instruments à vent et des instruments à percussion.

Publicité

Introduction, les deux principaux systèmes de classification

Quand on aborde le sujet de la classification des instruments de musique, il est indispensable de mentionner le système de classification des instruments de musique conçu par Erich von Hornbostel et Curt Sachs. Bien que conçu en 1914, ce système de classification est sans doute le système le plus utilisé actuellement.

Système de classification Hornbostel-Sachs (aperçu)


Les cinq grandes familles d'instruments du système de classification nommé Système Hornbostel-Sachs sont :

Les idiophones : Instruments dont le son est produit par le matériau de l'instrument lui-même. (exemples : castagnettes, guimbarde, marimba, xylophone)

Les membranophones : Instruments dont le son est principalement produit par la vibration d'une membrane tendue. (exemples : Timbales, grosse caisse, caisse claire)

Les cordophones : Instruments dont le son est produit par la vibration d'une ou plusieurs cordes. (exemples : violon, violon alto, contrebasse, violoncelle, guitare)

Les aérophones : Instruments dont le son est produit par la vibration de l'air. (exemples : clarinette, trompette, flûtes, accordéon, mélodica, cornemuse, didgeridoo)

Les électrophones : Instruments dont le son est généré au moyen d'un circuit électrique ou d'un dispositif électromagnétique.

Vous trouverez, en détail, le système de classification Hornbostel-Sachs à la fin de cet article.

Système de classification simplifié, les familles d'instrument

Il y a d'autres systèmes de classification des instruments, et ils ont beaucoup changés selon les époques, mais nous n'allons retenir qu'une version simplifiée et communément admise pour une compréhension facilité des principales familles d'instrument.

Les principales familles d'instrument dans cette simplification et concernant principalement les instruments occidentaux modernes sont :

Grosso modo, les cordes sont tous les instruments ayant des cordes, les vents sont ceux où l'on souffle dedans, et les percussions sont ceux où l'on tape dessus. (je sens que les percussionnistes ne vont pas être contents que je dise qu'ils tapent dessus...)

Le système de classification Hornbostel-Sachs est bien plus précis que cette version simplifiée, notamment concernant les instruments à percussion qui sont répartis entre les idiophones et les membranophones.

Chez les cordes, il y a plusieurs sous-familles :

  • Les cordes frottées.
  • Les cordes pincées.
  • Les cordes frappées (instruments à cordes avec clavier)

Chez les vents, il y a également plusieurs sous-familles :

  • Les cuivres.
  • Les bois.

Et chez les percussions il y a aussi plusieurs sous-familles :

  • Les Membranophones (percussions avec membrane).
  • Les Idiophones (percussions dont le matériau lui-même produit un son lorsqu’il est frappé).

Les cordes


La famille des instruments à cordes comporte trois sous-familles, classées selon le mode de jeu principal de l'instrument, c'est-à-dire, selon le type d'excitation de la vibration de la corde : les cordes frottées, les cordes pincées, et les cordes frappées.

  • Les cordes frottées : la corde est excitée par un frottement (archet ou autre dispositif). Le son peut être continu, car le frottement permet une excitation continue de la corde.
  • Les cordes pincées : la corde est excitée par un pincement (doigts, onglets, plectre, médiator). Le son ne peut pas être continu, car la vibration diminue dans le temps.
  • Les cordes frappées : la corde est excitée par un frappement (baguettes, petits marteaux, ...). Le son ne peut pas être continu, car la vibration diminue dans le temps.

Les cordes frottées

Il y a deux façons de frotter les cordes pour les instruments à cordes frottées : avec un archet, et avec les bords d'une roue qui tourne (vielle à roue).

Voici quelques-uns d'entre eux :

  • Le violon
  • Le violon alto
  • Le violoncelle
  • La contrebasse
  • La vielle à roue
  • La viole de gambe
  • L'erhu (instrument chinois)
  • Le Kokyū (instrument japonais)

Les cordes pincées

Il y a deux façons de pincer les cordes pour les instruments à cordes pincées : manuellement avec les doigts (ou avec des onglets, un plectre ou un médiator), et mécaniquement.

Voici quelques-uns d'entre eux :

  • La harpe
  • La guitare
  • La guitare basse
  • Le banjo
  • La mandoline
  • Le luth
  • L'ukulélé
  • Le sitar
  • Le kanoun (arabe)
  • Le clavecin (mécaniquement)
  • L'épinette (mécaniquement)

Les cordes frappées

Il y a deux façons de frapper les cordes pour les instruments à cordes frappées : manuellement (à mains nues, avec des baguettes), et mécaniquement (avec des marteaux comme pour le piano).

Voici quelques-uns d'entre eux :

  • Le piano
  • Le cymbalum
  • Le clavicorde

Les vents

Les vents sont regroupés en quatre grandes familles :

  • Les bois (le son est produit par vibration d'une anche ou par un biseau)
  • Les cuivres (le son est produit par la vibration des lèvres du musicien)
  • Les voix
  • Les instruments mécaniques

Les bois

Les bois sont caractérisés par leur système d'émission du son, plutôt que par leurs matériaux utilisés pour leur fabrication, ce qui implique qu'ils ne sont pas tous fabriqués en bois :

Parmi les bois, on peut dénombrer plusieurs modes de production du son :

  • avec un biseau (l'air frappe un biseau)
  • avec des anches libres
  • avec une anche simple
  • avec une anche double

Voici quelques-uns d'entre eux :

  • La flûte traversière (biseau)
  • Les flûtes à bec (biseau)
  • La clarinette (anche simple)
  • Le cor de basset (anche simple)
  • Les saxophones (anche simple)
  • Le hautbois (anche double)
  • Le cor anglais (anche double)
  • Le basson (anche double)
  • Le fagott (anche double)
  • La cornemuse (anche double)
  • Le cromorne (anche double)
  • Le duduk (anche double, traditionnel arménien)
  • La douçaine (anche double, moyen Âge et Renaissance)
  • Le zokra (anche double, traditionnel arabe)
  • L'harmonica (anches libres)
  • L'accordéon (anches libres)
  • Le bandonéon  (anches libres)

Les cuivres

Comme pour les bois, les cuivres sont caractérisés par leur système d'émission du son, plutôt que par leurs matériaux utilisés pour leur fabrication, ce qui implique qu'ils ne sont pas tous fabriqués en cuivre, certains sont en bois par exemple. Pour faire partie de la magnifique famille des cuivres, l'instrument doit produire un son grâce à la vibration des lèvres du musicien.

Voici quelques-uns d'entre eux :

  • La trompette
  • Le clairon
  • Le cornet
  • Le cor
  • Le cor naturel
  • Le cor des Alpes (en bois)
  • La trompe de chasse
  • Le trombone
  • Les saxhorns
  • Le tuba
  • L'euphonium
  • L'hélicon
  • Le didgeridoo (instrument des Aborigènes d'Australie)
  • La conque (instrument traditionnel en Asie)
  • Le dungchen (instrument tibétain)
  • Le cornet à bouquin (époques médiévale)
  • Le serpent (fin du Moyen Âge)
  • L'ophicléide (XIXe siècle)

Les voix

Ce n'est pas si évident, mais la voix peut être classée dans la famille des instruments à vent, voici quelques types de voix :

  • Les sopranos (voix aiguës de femmes ou d'enfants)
  • Les mezzo-sopranos (voix moyennes de femmes ou d'enfants)
  • Les altos (voix graves de femmes et d'enfants)
  • Les ténors (voix aiguës d'hommes)
  • Les barytons (voix moyennes d'hommes)
  • Les basses (voix graves d'hommes)

Les instruments mécaniques

Certains instruments à vent utilisent des systèmes mécaniques.

Voici quelques-uns d'entre eux :

  • L'orgue
  • L'orgue de Barbarie
  • Le limonaire

Les percussions

C'est sans doute la famille d’instrument la plus vaste, et elle est généralement répartie en deux sous-familles :

  • Les membranophones (percussions avec membranes)
  • Les idiophones (percussions dont le matériau lui-même produit un son lorsqu’il est frappé)

Les membranophones

Les membranophones sont des instruments de percussion dont les sons sont produits par la vibration d'une membrane tendue. La membrane peut être d'origine animale ou synthétique, et peut être frappée à mains nues ou à l'aide d'outils (baguettes par exemple)

Voici quelques-uns d'entre eux :

  • Les Timbales
  • La grosse caisse
  • La caisse claire
  • Les tambours

Les idiophones

Les idiophones sont des instruments de percussion dont les sons sont produits par le matériau de l'instrument lui-même, souvent à l'aide d'un accessoire, comme avec des baguettes par exemple.

Voici quelques-uns d'entre eux :

  • Le xylophone
  • Le marimba
  • Le glockenspiel
  • Le vibraphone
  • Les cloches
  • Les cloches tubulaires
  • Le célesta (instrument à clavier)
  • Les lithophones (instruments en pierre)
  • Le triangle
  • Les castagnettes
  • Les claves
  • La cymbale
  • Le gong
  • Le güiro
  • Le wood-block

Classification Hornbostel – Sachs des instruments de musique (en détail)

Cette classification des instruments de musique a été conçu par Erich von Hornbostel et Curt Sachs en 1914.
Elle comporte cinq grandes familles : les idiophones, les membranophones, les cordophones, les aérophones et électrophones (rajoutée en 1940).

En voici une traduction libre d’après les articles « Idiophone », « Membranophone », « Chordophone » et « Aerophone » du New Grove Dictionary of Musical Instruments, London, Macmillan, 1984 (vol. I, p. 29-30 et 364-365 ; vol. II, p. 279-280 et 642-643).

1 Idiophones

Le son est provoqué par la substance de l’instrument elle-même, en raison de sa solidité et de son élasticité, sans requérir de tension.

11 Idiophones frappés

L’instrument est mis en vibration par percussion.

111 Idiophones frappés directement

Le musicien effectue lui-même les mouvements de percussion. Il n'importe pas que ce soit éventuellement au moyen d'un mécanisme intermédiaire, battant, clavier, corde, etc. ; ce qui est déterminant, c'est que le musicien peut frapper des coups individuels clairement définis et que l'instrument lui-même est prévu pour ce type de percussion.

  • 111.1 Idiophones à concussion : deux ou plusieurs parties sonores sont entrechoquées.
    • 111.11 Bâtons à concussion (Vietnam, Inde, Îles Marshall).
    • 111.12 Plaques à concussion (Chine, Inde).
    • 111.13 Gouttières à concussion (Birmanie).
    • 111.14 Récipients à concussion. Un faible creux dans la surface d'une plaque compte comme récipient.
      • 111.141 Castagnettes. Récipients naturels ou creusés artificiellement.
      • 111.142 Cymbales. Le rebord est recourbé.
  • 111.2 Idiophones à percussion : l'instrument est frappé par un objet non sonore (main, bâton, mailloche) ou contre un objet non sonore (le corps du musicien, le sol).
    • 111.21 Bâtons à percussion.
      • 111.211 Isolés (Japon, Vietnam, Balkans ; triangle).
      • 111.212 Groupés. Plusieurs bâtons de hauteurs différentes forment un instrument unique (xylophones).
    • 111.22 Plaques à percussion.
      • 111.221 Isolées (Église orthodoxe).
      • 111.222 Groupées (lithophones chinois, métallophones).
    • 111.23 Tubes à percussion.
      • 111.231 Isolés (tambour à fente, cloche tubulaire).
      • 111.232 Groupés (tubaphone, xylophone tubulaire).
    • 111.24 Récipients à percussion
      • 11.241 Gongs. La vibration est la plus forte près du centre. L’instrument est suspendu par son pourtour, ou posé sur son pourtour.
        • 111.241.1 Isolés (Sud et Est de l'Asie).
        • 111.241.2 Groupés (carillons de gongs, Sud-est de l'Asie).
    • 111.242 Cloches. La vibration est la plus faible près du centre, par où l’instrument est suspendu ou sur lequel il est déposé
      • 111.242.1 Isolées.
        • 111.242.11 Déposées. La coupe est placée sur la paume de la main ou sur un coussin (Chine, Vietnam, Japon).
        • 111.242.12 Suspendues, frappées de l’extérieur ou de l’intérieur.
          • 111.242.121 : sans percussion interne
          • 111.242.122 : avec percussion interne (cloche)
      • 111.242.2 Groupées.
        • 111.242.21 Déposés (ensemble de gongs himalayens)
        • 111.242.22 Suspendues, frappées de l'extérieur ou de l'intérieur
          • 111.242.221 : sans percussion interne
          • 111.242.222 : avec percussion interne
112 Idiophones frappés indirectement.

La percussion résulte indirectement d'un mouvement du musicien, mais ce mouvement ne consiste pas à frapper. L'instrument fait entendre des clusters de sons, plutôt que des sons individuels.

  • 112.1 Idiophones secoués (hochets).
    • 112.11 Suspendus. Les objets sonores perforés sont montés ensemble et secoués pour s'entrechoquer.
      • 112.111 À corde. Les objets sont enfilés sur un lien (colliers ou bracelets de coquillages).
      • 112.112 À bâton. Les objets sont enfilés sur un bâton ou un anneau (sistre à anneaux).
    • 112.12 À cadre. Les objets sonores sont montés sur un support contre lequel ils battent.
      • 112.121 Suspendus (bouclier de danse à anneaux).
      • 112.122 Coulissants. Les objets non sonores coulissent dans des ouvertures d’un cadre sonore, ou des objets sonores coulissent dans les ouvertures d'un cadre non sonore (angklung, sistre à barres).
    • 112.13 Récipients. Les objets sonores s'entrechoquent à l'intérieur d'un récipient, ou des objets non sonores frappent les parois d'un récipient sonore. Dans certains cas, les objets qui s’entrechoquent sont fixés à l’extérieur du hochet récipient, par exemple à un filet qui l’entoure.
  • 112.2 Idiophones raclés. L'instrumentiste provoque un mouvement de raclement par lequel un objet non sonore frappe les dents successives d'un objet sonore dentelé, ou inversement. Ce groupe ne doit pas être confondu avec celui des idiophones frottés.
    • 112.21 Bâtons raclés. Un bâton dentelé est raclé par une tige.
      • 112.211 Sans résonateur (Amérique du Sud, Inde, Afrique centrale).
      • 112.212 À résonateur (Asie orientale).
    • 112.22 Tubes raclés (Sud de l'Inde).
    • 112.23 Récipients raclés (Amérique du Sud, Afrique centrale).
    • 112.24 Roues raclées, crécelles. Une roue dentée, dont l’axe sert de manche, et une languette fixée à un cadre qui tourne librement sur le manche. Lorsque le cadre est mis en mouvement, la languette frappe l’une après l’autre les dents de la roue (Europe, Inde).
  • 112.3 Idiophones fendus. Deux ou plusieurs baguettes souples, liées à une extrémité ; les baguettes s'entrechoquent à l'autre extrémité (Chine, Malaisie, Iran, Balkans).

12 Idiophones pincés.

Des lamelles fixées à une extrémité sont fléchies, puis lâchées pour vibrer librement.

121 En forme de cadre.

La lamelle vibre dans un cadre.

  • 121.1 Cricri. La lamelle est sculptée à la surface d'un fruit creux qui sert de résonateur (Mélanésie).
  • 121.2 Guimbarde. La lamelle est montée dans un cadre ; la bouche du musicien fait office de résonateur.
    • 121.21 Idioglottes. La lamelle [glotte] est découpée dans le cadre lui-même avec lequel sa base reste solidaire (Inde, Indonésie, Mélanésie).
    • 121.22 Hétéroglottes. La lamelle est attachée au cadre.
      • 121.221 Isolées (Europe, Inde, Chine).
      • 121.222 Groupées. Plusieurs guimbardes de différentes hauteurs sont groupées pour former un instrument unique (Aura).
122 En forme de peigne.

Les lamelles sont liées à une planche ou découpées dans une planche comme les dents d’un peigne.

  • 122.1 Hétéroglottes. Les lamelles sont fixées côte à côte.
    • 122.11 Sans résonateur (lamellophones [sanza] sur planche).
    • 122.12 Avec résonateur (lamellophones sur récipient).
  • 122.2 Idioglottes (boîtes à musique européennes). Les lamelles sont pincées par des pointes sur un cylindre ou un disque

13 Idiophones frottés.

Instruments comportant des pièces de métal ou de bois plutôt que des cordes

131 Tiges.
  • 131.1 Isolées (inconnu).
  • 131.2 Groupées.
    • 131.21 A friction directe. Les tiges elles-mêmes sont frottées.
    • 131.22 A friction indirecte. Des tiges frottées transmettent leur vibration à d'autres auxquelles elles sont fixées (euphon de Chladni).
132 Plaques.
  • 132.1 Isolées (inconnu).
  • 132.2 Groupées (Nouvelle Irlande).
133 Récipients.
  • 133.1 Isolés (carapace de tortue, Brésil)
  • 133.2 Groupés (harmonica de verre).

14 Idiophones soufflés.

Instruments dont la vibration est provoquée par le mouvement de l'air.

141 Tiges.
  • 141.1 Isolées (inconnu)
  • 141.2 Groupées (Äolsklavier).
142 Plaques.
  • 142.1 Isolées.
  • 142.2 Groupées (piano chanteur).

15 Idiophones non-classés.

Qui n'ont pas un numéro attribué dans le système Hornbostel-Sachs.

Suffixes additionnels pour la classe des idiophones :

  • -8 à clavier.
  • -9 mécanique.

2 Membranophones

Instruments dont le son est principalement produit par la vibration d'une membrane tendue.

21 Membranophones frappés.

Instruments dont le son est produit lorsqu'une membrane est frappée

211 Membranophones frappés directement.

Le musicien effectue lui-même les mouvements de percussion, éventuellement par l’intermédiaire de dispositifs tels que des mailloches, des claviers, etc. Les membranophones secoués ne sont pas compris dans cette catégorie.

  • 211.1 Timbales. Le corps est de forme hémisphérique.
    • 211.11 Isolées (timbales européennes).
    • 211.12 Groupées. Instruments faits de paires de timbales indissociables (Asie occidentale)
  • 211.2 Tambours tubulaires. Le corps est en forme de tube.
    • 211.21 Cylindriques. Même diamètre au milieu et aux extrémités, même si les extrémités sont rétrécies ou élargies.
      • 211.211 À une seule membrane, même si, comme dans certains tambours africains, le dispositif de tension comporte une seconde membrane qui n’est jamais frappée et qui ne compte donc pas comme membrane au sens où on l’entend ici.
        • 211.211.1 Ouverts. L'extrémité opposée à la membrane est ouverte (Malaisie occidentale).
        • 211.211.2 Fermés. L'extrémité opposée à la membrane est fermée (Indes occidentales).
      • 211.212 À deux membranes. Le tambour a deux membranes utilisables.
        • 211.212.1 Isolés (Europe : caisse claire).
        • 211.212.2 Groupés.
    • 211.22 En tonneau. Diamètre médian plus large ; corps curviligne (Asie, Afrique, Mexique ancien). Les subdivisions sont les mêmes qu’en 211.21.
    • 211.23 En double cône. Diamètre médian plus large ; corps rectiligne avec profil angulaire (mrdanga hindou). Subdivisions comme 211.21.
    • 211.24 En sablier. Diamètre médian plus étroit (Asie, Mélanésie et Afrique orientale). Subdivisions comme en 211.21.
    • 211.25 Conique. Diamètre nettement plus large à une extrémité (Inde). Subdivisions comme en 211.21.
    • 211.26 En gobelet. Section principale hémisphérique ou cylindrique, sur un socle plus étroit. Les cas limite de cette forme, comme on en rencontre notamment en Indonésie, n’affectent pas l’identification tant qu’ils ne rejoignent pas la forme cylindrique. Subdivisions comme en 211.21
  • 211.3 Tambours sur cadre. La hauteur du fût ne dépasse pas le rayon de la membrane. NB : la caisse claire européenne, même sous sa forme la moins profonde, est issue du tambour cylindrique et n’est donc pas comprise parmi les tambours sur cadre.
    • 211.31 Sans manche.
      • 211.311 À une seule membrane (tambourin).
      • 211.312 À deux membranes (Afrique du Nord).
    • 211.32 À manche. Un bâton est attaché dans le prolongement du diamètre.
      • 211.321 À une seule membrane (Indiens Inuit).
      • 211.322 À deux membranes (Tibet).
212 Membranophones secoués.

L'instrument est frappé par des objets se trouvant à l'intérieur ou suspendus à l'extérieur (Inde et Tibet). Subdivisions comme en 211.

22 Membranophones pincés.

Une corde est nouée sous le centre de la membrane ; lorsqu'elle est pincée, ses vibrations se transmettent à la membrane (Inde : gopiyantra).

23 Tambours à friction à friction

La membrane est mise en vibration par friction.

231 À bâton.

Un bâton en contact avec la membrane est frotté lui-même, ou utilisé pour frotter la membrane.

  • 231.1 À bâton inséré. Le bâton passe par un trou dans la membrane.
    • 231.11 Fixé. Le bâton est fixé à la membrane à laquelle il transmet sa vibration (Afrique).
    • 231.12 Semi fixé. Le bâton peut frotter la membrane lorsqu'il est lui-même frotté (Afrique).
    • 231.13 Libre. Le bâton n'est pas frotté lui-même, mais utilisé pour frotter la membrane (Venezuela).
  • 231.2 A bâton noué. Le bâton est noué perpendiculairement à la membrane (Europe).
232 À corde.

Une corde, attachée à la membrane, est frottée.

  • 232.1 Stationnaire. Le tambour est tenu stationnaire (Europe, Afrique).
    • 232.11 À une seule membrane.
    • 232.12 À deux membranes.
  • 232.2 À rotation. Le tambour fait rotation à l'extrémité d'une corde qui frotte dans la gorge d'un bâton tenu en main [Waldteufel] (Europe, Inde, Afrique orientale).
233 À main.

La membrane est frottée par la main.

24 Membranes chantantes (mirlitons).

La membrane, mise en vibration par le souffle ou par le chant, modifie le timbre de la voix ou de l'instrument (Europe et Afrique occidentale).

241 Mirlitons libres.

La membrane est excitée directement, sans que le vent passe d’abord par un conduit (papier sur un peigne).

242 Mirlitons à tube ou à récipient.

La membrane est placée dans un tube ou un récipient (Afrique ; certaines flûtes d’Asie orientale comportant un trou latéral fermé par une membrane sont des aérophones à mirliton.


Suffixes additionnels pour la classe des membranophones :
-6 : membrane collée au fût
-7 : membrane clouée au fût
-8 : membrane nouée au fût
-81 : par des cordes ou des rubans (passant d'une membrane à l'autre et formant un filet)
-811 : sans dispositif de tension
-812 : avec ligatures de tension (des liens perpendiculaires aux cordes en assurent la tension)
-813 : avec anneaux de tension (les cordes comportent des anneaux, les liant deux à deux)
-814 : avec coins de tension (la tension est assurée par des coins placés entre le fût et les cordes)
-82 : par des cordes et une peau
-821 : sans dispositif de tension
-822 : avec ligatures de tension
-823 : avec anneaux de tension
-824 : avec coins de tension
-83 : par des cordes et une plaque auxiliaire
-831 : sans dispositif de tension
-832 : avec ligatures de tension
-833 : avec anneaux de tension
-834 : avec coins de tension
-84 : par des cordes attachées à un rebord sculpté dans le fût
-841 : sans dispositif de tension
-842 : avec ligatures de tension
-843 : avec anneaux de tension
-844 : avec coins de tension
-85 : par des cordes attachées à une ceinture
-851 : sans dispositif de tension
-852 : avec ligatures de tension
-853 : avec anneaux de tension
-854 : avec coins de tension
-86 : par des cordes attachées à des chevilles insérées dans le fût
-861 : sans dispositif de tension
-862 : avec ligatures de tension
-863 : avec anneaux de tension
-864 : avec coins de tension
-9 : membrane cerclée
-91 : par un anneau de corde
-92 : par un cerceau
-921 : sans mécanisme
-922 : à mécanisme
-9221 : sans pédale
-9222 : à pédale

3 Cordophones

Instruments dont le son est produit par la vibration d'une ou plusieurs cordes.

31 Cordophones simples (ou cithares)

Ces instruments sont essentiellement composés d'une ou plusieurs cordes et d'un support. Ils peuvent comporter un résonateur.

311 Cithares barre

Le support de l'instrument à la forme d'une barre.

  • 311.1 : arcs musicaux, le support est flexible (et courbe).
    • 311.11 : arcs musicaux idiocordes, la corde est coupée dans l'écorce de la barre, restant attachée aux extrémités.
      • 311.111 : Mono-idiocordes, une seule corde.
      • 311.112 : Poly-idiocordes, plusieurs cordes.
    • 311.12 : arcs musicaux hétérocordes, la corde est faite d'un matériau différent du support.
      • 311.121 : mono-hétérocordes, une seule corde.
        • 311.121.1 : sans résonateur.
          • 311.121.11 : sans anneau d'accord.
          • 311.121.12 : avec anneau d'accord.
        • 311.121.2 : avec résonateur.
          • 311.121.21 : avec résonateur indépendant.
          • 311.121.22 : avec résonateur attaché.
            • 311.121.221 : sans anneau d'accord.
            • 311.121.222 : avec anneau d'accord.
      • 311.122 : poly-hétérocordes, plusieurs cordes.
        • 311.122.1 : sans anneau d'accord.
        • 311.122.2 : avec anneau d'accord.
  • 311.2 : cithares bâtons, avec support rigide
    • 311.21 : arcs/bâtons musicaux, le support a une extrémité rigide et l'autre flexible.
    • 311.22 : cithares bâtons proprement dites
      • 311.221 : avec une gourde résonateur
      • 311.222 : avec plusieurs gourdes résonateurs
312 Cithares tube

Le support à une forme convexe.

312 Cithares tube.

Le support des cordes est une surface convexe.

  • 312.1 : cithares tube proprement dites, le support est un tube complet.
    • 312.11 : idiocordes
    • 312.12 : hétérocordes
      • 312.121 : sans résonateur supplémentaire
      • 312.122 : avec résonateur supplémentaire
  • 312.2 : cithares demi-tube, les cordes sont tendues le long de la surface convexe d'une gouttière.
    • 312.21 : idiocordes
    • 312.22 : hétérocordes
313 Cithares radeau

Le support est constitué de baguettes liées comme un radeau.

  • 313.1 : idiocordes
  • 313.2 : hétérocordes
314 Cithares planche

Le support est une planche.

  • 314.1 : cithares planche proprement dites (Épinette des Vosges, Qanûn).
    • 314.11 : sans résonateur.
    • 314.12 : avec résonateur.
      • 314.121 : avec résonateur en forme de bol.
      • 314.122 : avec résonateur en forme de boîte (piano).
  • 314.2 : variantes
    • 314.21 : cithares en terre, le sol est le support des cordes.
    • 314.22 : cithares-harpes.
315 Cithares en creux

Les cordes sont tendues en travers d'un creux.

  • 315.1 : sans résonateur.
  • 315.2 : avec résonateur.
316 Cithare cadre

Les cordes sont tendues en travers d'un cadre ouvert.

  • 316.1 : sans résonateur.
  • 316.2 : avec résonateur.

32 Cordophones composites

Instruments acoustiques et électro-acoustiques dont le résonateur est une partie intégrante, et cordophones électriques à corps solide.

321 Luths

Le plan des cordes est parallèle à la surface du résonateur.

  • 321.1 : luths arcs, chaque corde possède son propre support flexible.
  • 321.2 : luths à jougs ou lyres, les cordes sont attachées à un joug situé dans le même plan que la table d'harmonie et constitué de deux bras et d'une barre transversale.
    • 321.21 : sphériques.
    • 321.22 : en forme de boîte.
  • 321.3 : luths à hampe (Stiellauten), le support des cordes est une hampe.
    • 321.31 : luths à pique.
      • 321.311 : sphériques.
      • 321.312 : en forme de boîte.
      • 321.313 : tubulaires.
    • 321.32 : luths à manche (Halslauten).
      • 321.321 : sphériques.
      • 321.322 : en forme de boîte (guitare, violon, violon alto, violoncelle, contrebasse).
322 Harpes

Le plan des cordes est perpendiculaire à la surface du résonateur.

  • 322.1 : harpes ouvertes, sans colonne.
    • 322.11 : harpes arquées.
    • 322.12 : harpes angulaires.
  • 322.2 : harpes à cadre, avec colonne.
    • 322.21 : sans dispositif d'accordage.
      • 322.211 : diatoniques.
      • 322.212 : chromatiques.
        • 322.212.1 : avec toutes les cordes dans un plan.
        • 322.212.2 : avec les cordes dans deux plans se croisant.
    • 322.22 : avec dispositif d'accordage.
      • 322.221 : à dispositif manuel.
      • 322.222 : à pédale.
323 Harpes-luths

Le plan des cordes forme un angle droit avec la table d'harmonie.

Suffixes additionnels pour la classe des cordophones :

Les cordophones peuvent comporter un suffixe, selon comment la vibration des cordes est provoquée.

-4 : marteaux
-5 : mains ou doigts nus
-6 : plectre
-7 : frottement
-71 : archet
-72 : roue
-73 : ruban
-8 : clavier
-9 : mouvement mécanique

4 Aérophones

Un aérophone est un instrument de musique dont le son est produit par la vibration de l'air.

41 Aérophones libres

Les aérophones libres sont des Instruments dans lesquels l'air vibrant n'est pas confiné dans l'instrument lui-même.

411 à déplacement

Un jet d'air rencontre un biseau, ou un biseau est déplacé dans l'air.

412 à interruption

Le jet d'air est périodiquement interrompu.

  • 412.1 : idiophones ou à anche, le jet d'air est dirigé contre une lamelle, qu'elle fait vibrer périodiquement afin d'interrompre périodiquement le flux.
    • 412.11 : anches à concussion, deux lamelles forment un espace qui se ferme périodiquement pendant leur vibration.
    • 412.12 : anches à percussion (ou battantes), une unique lamelle frappe un cadre.
      • 412.121 : isolées.
      • 412.122 : groupées.
    • 412.13 : anches libres, une lamelle vibre à l'intérieur d'une fente.
      • 412.131 : isolées
      • 412.132 : groupées. (Accordéon, bandonéon, harmonica, harmonium, mélodica)
    • 412.14 : anches rubans, l'air frappe le bord d'une bande sous tension.
  • 412.2 : non-idiophoniques
      • 412.21 : à rotation (sirène).
      • 412.22 : à oscillation (rhombe).
413 à explosion

Le son est provoqué par une simple compression et détente de l'air.

42 Instruments à vent proprement dits

L'air vibrant est contenu dans l'instrument.

421 À biseau ou flûtes
  • 421.1 sans conduit d'insufflation, le jet est créé et mis en forme par les lèvres du musicien
    • 421.11 : à bouche terminale, le musicien souffle contre l'extrémité supérieure du tuyau.
      • 421.111 : isolées.
        • 421.111.1 : ouvertes, l'extrémité inférieure est ouverte.
          • 421.111.11 : sans trous pour les doigts.
          • 421.111.12 : avec trous pour les doigts.
        • 421.111.2 : fermées, l'extrémité inférieure est fermée.
          • 421.111.21 : sans trous pour les doigts.
          • 421.111.22 : avec trous pour les doigts.
      • 421.112 : groupées.
        • 421.112.1 : ouvertes.
          • 421.112.11 : en radeau, les tuyaux sont liés entre eux sous la forme d'un radeau, ou sont réalisés en perçant des tubes dans une planche.
          • 421.112.12 : en faisceau, les tuyaux sont liés entre eux sous la forme d'un faisceau.
        • 421.112.2 : fermées
        • 421.112.3 : mixtes, ouvertes et fermées
    • 421.12 : à bouche latérale, le musicien souffle contre le bord d'un trou dans le côté du tuyau.
      • 421.121 : isolées.
        • 421.121.1 : ouvertes.
          • 421.121.11 : sans trous pour les doigts.
          • 421.121.12 : avec trous pour les doigts (Flûte traversière, piccolo)
        • 421.121.2 : partiellement fermées, le bas du tuyau est un nœud naturel percé d'un petit trou.
        • 421.121.3 : fermées.
          • 421.121.31 : sans trous pour les doigts.
            • 421.121.311 : avec extrémité inférieure fermée (ne semblent pas exister)
            • 421.121.312 : avec extrémité inférieure ajustable.
          • 421.121.32 : avec trous pour les doigts.
      • 421.122 : groupées.
        • 421.122.1 : ouvertes.
        • 421.122.2 : fermées.
    • 421.13 : flûtes-récipient, le corps du tuyau n'est pas tubulaire mais prend la forme d'un récipient.
  • 421.2 : flûtes à conduit d'insufflation : flûtes à conduit d'insufflation, un conduit étroit dirige le flux d'air contre un biseau.
    • 421.21 : à conduit extérieur, le conduit est situé à l'extérieur de la paroi de la flûte.
      • 421.211 : isolées.
        • 421.211.1 : ouvertes.
          • 421.211.11 : sans trous pour les doigts.
          • 421.211.12 : avec trous pour les doigts.
        • 421.211.2 : partiellement fermées.
        • 421.211.3 : fermées.
      • 421.212 : groupées.
    • 421.22 : à conduit intérieur, le conduit est situé à l'intérieur du tube.
      • 421.221 : isolées.
        • 421.221.1 : ouvertes.
          • 421.221.11 : sans trous pour les doigts (sifflet).
          • 421.221.12 : avec trous pour les doigts (flûte à bec).
        • 421.221.2 : partiellement fermées.
        • 421.221.3 : fermées.
          • 421.221.31 : sans trous pour les doigts.
            • 421.221.311 : avec extrémité inférieure fixe.
            • 421.221.312 : avec extrémité inférieure ajustable
        • 421.221.4 : récipients.
          • 421.221.41 : sans trous pour les doigts.
          • 421.221.42 : avec trous pour les doigts (ocarina).
      • 421.222 : groupées
        • 421.222.1 : ouvertes.
          • 421.222.11 : sans trous pour les doigts.
          • 421.222.12 : avec trous pour les doigts.
        • 21.222.2 : partiellement fermées.
        • 421.222.3 : fermées.
422 À anche

Le souffle du musicien est dirigé contre une anche simple (lamelle= ou une anche double (paire de lamelles) qui interrompent périodiquement l'air et provoquent son mouvement.

  • 422.1 : Anche double , instruments à anche double, deux lamelles qui entrent en contact l'une avec l'autre.
    • 422.11 : isolés.
      • 422.111 : à perce cylindrique.
        • 422.111.1 : sans trous pour les doigts.
        • 422.111.2 : avec trous pour les doigts.
      • 422.112 : à perce conique (basson, cornemuse, hautbois, cor anglais).
    • 422.12 : groupés.
      • 422.121 : à perce cylindrique.
      • 422.122 : à perce conique.
  • 422.2 : Anche simple, instruments à anche simple, une lamelle unique frappe contre le corps de l'instrument.
    • 422.21 : isolés.
      • 422.211 : à perce cylindrique.
        • 422.211.1 : sans trous pour les doigts.
        • 422.211.2 : avec trous pour les doigts (clarinette, cornemuse).
      • 422.212 : à perce conique (saxophone).
    • 422.22 : groupés.
  • 422.3 : Anche libre, instruments à anche libre, la lamelle vibre à l'intérieur d'un cadre étroit. Forcément avec trous pour les doigts (les instruments sans trous appartiennent à la catégorie 412.13).
    • 422.31 : simples.
    • 422.32 : doubles.
423 "trompettes"

La vibration des lèvres du musicien provoque le mouvement de l'air.

  • 423.1 : trompettes naturelles, sans dispositif pour modifier la hauteur à part les lèvres du musicien.
    • 423.11 : conques, coquillages utilisés comme instruments de musique.
      • 423.111 : à embouchure terminale.
        • 423.111.1 : sans embouchure.
        • 423.111.2 : à embouchure.
      • 423.112 : à embouchure latérale.
    • 423.12 : trompettes tubulaires.
      • 423.121 : à embouchure terminale, l'embouchure fait face à l'axe de la trompette.
        • 423.121.1 : droites, le tube n'est ni courbé, ni plié.
          • 423.121.11 : sans embouchure (didgeridoo).
          • 423.121.12 : à embouchure.
        • 423.121.2 : courbes.
          • 423.121.21 : sans embouchure.
          • 423.121.22 : à embouchure (clairon, cor des alpes, cor naturel).
      • 423.122 : à embouchure latérale.
  • 423.2 : trompettes chromatiques, à dispositif permettant de modifier la hauteur.
    • 423.21 : à trous pour les doigts (cornet à bouquin, serpent).
    • 423.22 : à coulisse (trombone).
    • 423.23 : à pistons.
      • 423.231 : à perce conique.
      • 423.232 : à perce semi-conique (cor, euphonium, tuba).
      • 423.233 : à perce cylindrique (trompette).


Suffixes additionnels pour la classe des aérophones :
-6 : à réservoir d'air
-61 : rigide
-62 : flexible
-7 : à ajustement par des trous pour les doigts
-71 : avec clefs
-72 : avec Bandmechanik
-8 : à clavier
-9 : à mouvement mécanique

5 électrophones

Un électrophone est un instrument de musique dont le son est généré au moyen d'un circuit électrique ou d'un dispositif électromagnétique. Vous remarquerez que la guitare électrique ne fait pas partie de cette catégorie, car le son est générée par des cordes puis amplifiée électriquement (c'est un cordophone). Mais les ondes martenot sont un électrophone.

51 : instruments acoustiques actionnés électriquement.

52 : instruments acoustiques amplifiés électriquement.

53 : instruments dans lesquels le son est produit principalement au moyen d'oscillateurs électriques.

Listes des instruments par famille

Voici en détail les trois grandes familles d'instruments de musique faisant parties de cette classification simplifiée des instruments occidentaux modernes :

Instruments à cordes

La famille des instruments à cordes

La famille des instruments à cordes. Découvrez la famille des instruments à cordes frottées, à cordes pincées et les instruments à cordes avec clavier.

Instruments à vent

La famille des instruments à vent

La famille des instruments à vent. Découvrez la famille des cuivres, et la famille des bois ainsi que d'autres instruments à vent.

Instruments à percussion

La famille des instruments à percussion

La famille des instruments à percussion, description en images et exemples sonores. Découvrez les membranophones tels que la timbale, la grosse caisse, ...

Retrouvez tous nos exercices de solfège sur la page Exercices de solfège en ligne
Exercices de solfège en ligne

Vos commentaires

Votre nom (obligatoire)


Email ou site internet (facultatif) (nécessaire si vous souhaitez être prévenu d'une réponse)
Image/photo (facultatif) (JPG, JPEG, PNG ou GIF) (image de partition concernant la question par exemple)

Javascript doit être activé

Recopiez le code SVP (obligatoire)