Apprendre le solfège > Apprendre à composer de la musique > Règles d'harmonie classique

Règles d'harmonie classique

Règle de redoublement des sons


Dans un accord à 3 sons on redoublera par ordre de préférence:

1) La fondamentale
2) La quinte
3) La tierce si et seulement s'il n'est pas possible de faire autrement

La sensible ne doit jamais être redoublée.

Règle de redoublement des sons

La raison est simple, la tierce est une note qui colore l'accord, pas besoin d'en rajouter! Et toute la musique tonale est basée sur le Cycle des quintes et non pas sur les tierces...

Règle, Positions des sons dans l'accord


Il faut privilégier les grands intervalles pour les voix graves et les plus petits intervalles pour les voix supérieures:

Règle, positions des sons dans l'accord

Règle, omettre des sons


Certains sons peuvent être absents de l'accord:

On privilégiera d'omettre la quinte de l'accord.

La tierce elle ne devrait pas être absente de l'accord car elle colore l'accord. Sans la tierce l'accord sonne de façon assez dure et rude.

Règle, omettre des sons

Règle, quintes et octaves parallèles


Les quintes parallèles et les octaves parallèles sont formellement interdites.

C'est la règle la plus importante!

octaves parallèles, exemple:

octaves parallèles
Ici, l'enchainement des 2 voix graves forme une octave parallèle: DO-DO vers FA-FA

quintes parallèles, exemple:

octaves parallèles
Ici, l'enchainement de la voix grave et de la voix aiguë forme une quinte parallèle: DO-SOL vers FA-DO


Qu'il s'agisse d'un mouvement parallèle, d'un mouvement direct ou bien d'un mouvement contraire, la succession de quintes et d'octaves sont interdites entre deux mêmes voix. Et l'on les nommera dans tous les cas par les termes quintes parallèles et octaves parallèles même s'il s'agit de mouvements directs ou contraires.

ATTENTION donc aux quintes parallèles et aux octaves parallèles qui sont formellement interdites.

Pourquoi une telle interdiction? car ces enchainements prohibés sonnent assez rudes pour l'oreille et rappellent trop la musique médiévale.

Par contre les quintes et octaves parallèles sont permises quand les deux voix ne change pas de note, exemple avec des octaves parallèles permises:

octaves parallèles permises

Les notes étrangères à l'accord ne doivent pas produire de parallélismes, mais ne doivent pas non plus cacher les parallélismes qui auraient lieu sans l'utilisation des notes étrangères.

Règle, résolution de la note sensible


La note sensible ne doit pas être redoublée dans l'accord (nous l'avons déjà dit...)

La sensible dans l'accord de degré V doit impérativement se diriger vers la tonique (fondamentale du degré I) lorsque la sensible est écrite pour la voix la plus grave ou la plus aiguë. Sinon si la sensible est au sein de l'accord, alors il n'y a pas de réelle obligation de résoudre la sensible vers la tonique.

Régle de résolution de la note sensible

Règle, privilégier les mouvements contraires


Il est préférable de privilégier les mouvements contraires, car il donnent une meilleure indépendance des voix.

Mouvement contraire

Règles des mouvements mélodiques


Il faut éviter les croisements de voix, chaque voix doit rester à sa place et ne pas se retrouver au-dessus ou dessous d'une autre. c'est-à-dire:

- La voix 1 doit rester la voix la plus aiguë (et donc ne pas être plus grave que les voix 2, 3 et 4)
- La voix 2 doit rester la voix 2
- La voix 3 doit rester la voix 3
- La voix 4 doit rester la voix la plus grave(et donc ne pas être plus aiguë que les voix 1, 2 et 3)


Retrouvez tout nos exercices de solfège sur la page Exercices de solfège en ligne
Exercices et jeux de solfège


Vos commentaires
Marcelle a écrit le 09-05-2016 :

Bonjour,

Je ne comprends pas en quoi dans la partie "Règle, quintes et octaves parallèles" le deuxième exemple forme une quinte parallèle. J'aurais plutôt dit au vu de ce qui a été dit sur la page précédente ("les mouvements harmoniques" que c'était un mouvement contraire. Pourriez vous m'éclairer sur ce point?

Cordialement,

Marcelle


Répondre à ce(s) commentaires(s)
a écrit le 10-05-2016 :

Bonjour Marcelle

il est précisé dans ce paragraphe ceci:

Qu'il s'agisse d'un mouvement parallèle, d'un mouvement direct ou bien d'un mouvement contraire, la succession de quintes et d'octaves sont interdites entre deux mêmes voix. Et l'on les nommera dans tous les cas par les termes quintes parallèles et octaves parallèles même s'il s'agit de mouvements directs ou contraires.

Si vous prenez l'exemple que vous cité, il suffit de dés-octavier les intervalles pour s’apercevoir qu'il y a bien des quintes parallèles.

cordialement


Répondre à ce(s) commentaires(s)
Erwan a écrit le 29-06-2016 :

Pourquoi "formellement interdit"? Il y a une commission de justice qui va vérifier toute les compositions et enfermer les auteurs de celle ne respectant pas ces règles?
On peut dire que les octaves et quintes parallèles sont déconseillé voir très déconseillé, mais elle ne sont pas interdite... Qui a parlé du piccolo?(oui je sais, on sort alors de la polyphonie à 4 voix, mais cet exemple reste notable)
La musique est un art, toutes les règles que l'on peut inventer ne sont que des conseils tirés de l’expérience des grands compositeur et d'effets de mode. La musique serait plate si personne ne transgressait ces règles de temps à autre....


Répondre à ce(s) commentaires(s)
http://www.apprendrelesolfege.com a écrit le 30-06-2016 :

Bonjour Erwan,

C'est comme tout, il y a des règles, en harmonie tonale les quintes et octaves parallèles sont interdites, sinon c'est une faute de langage.

A partir du romantisme les compositeurs se sont amusés à écrire des quintes parallèle qui produit son petit effet, mais le romantisme s'écarta de la musique dite tonale.

Dans tout les cas, les quintes parallèles non judicieusement utilisées sont une vrai faute de goût !

Cordialement


Répondre à ce(s) commentaires(s)
Beubeu a écrit le 30-07-2016 :

Bonjour,
Quand vous dîtes "la sensible doit se diriger vers la tonique", vous voulez dire que dans un accord qui comprend la tonique, l'accord suivant doit obligatoirement comporter la fondamentale c'est ça ?
Merci,

Beubeu


Répondre à ce(s) commentaires(s)
http://www.apprendrelesolfege.com a écrit le 01-08-2016 :

Bonjour Beubeu.

La sensible est attirée vers la tonique, c'est une règle qui je pense découle des harmoniques naturelles du son.

Non! dans le cas de V -> I la sensible doit se redoudre vers la tonique surtout si la sensible est écrite à la voix la plus aiguë ou la plus grave. Si la sensible est dans une voix intermédiaire, alors pas d'obligation mais c'est quand même vachement mieux.

dans le cas V -> II pas exemple, étant donné qu'il n'y a pas de tonique dans II alors pas d'obligation.

Est-ce clair?

Cordialement


Répondre à ce(s) commentaires(s)
Beubeu a écrit le 01-08-2016 :

En fait, je crois que je ne comprends simplement pas ce que vous entendez par "se résoudre".
Beubeu


Répondre à ce(s) commentaires(s)
http://www.apprendrelesolfege.com a écrit le 01-08-2016 :

Beubeu: quand on dit que la sensible se résout vers la tonique cela veut dire que la sensible se dirige vers la tonique. Il faut considérer les 4 voix (ou plus) comme des lignes mélodiques distinctes:
dans le cas d'un enchainement V vers I, la note sensible (SI) de l'accord V doit mélodiquement aller se résoudre (diriger) vers la tonique (DO) de l'accord I.

Est-ce plus clair?


Répondre à ce(s) commentaires(s)
Laisser un commentaire
sera en attente de modération, validation NON automatique
Javascript should be activated
Recopiez le code SVP:
pseudoVotre nom (obligatoire)
emailEmail ou site internet (facultatif)
(nécessaire si vous souhaitez être prévenu d'une réponse)
photo, imageImage/photo (facultatif)
(JPG, JPEG, PNG ou GIF)
(image de partition concernant le question par exemple)
Ne pas remplir si vous êtes un humain (anti spam)
Partager sur facebook