Le double point de prolongation

Le double point de prolongation

Intéressons-nous un instant sur le double point de prolongation, qui permet d'augmenter la durée des figures de notes et des figures de silence. Découvrez des exemples de l'utilisation de notes doublement pointées dans des œuvres célèbres du répertoire.

Publicité

Définition et utilisation

En théorie de la musique, le double point de prolongation, nommé plus couramment « le double point », permet de prolonger la durée de la figure de note ou de la figure de silence.

  • Le premier point augmente la durée de la figure note (ou figure de silence) après laquelle il est placé, de la moitié de sa valeur.
  • Le deuxième point augmente la durée rajoutée à de la figure note (ou figure de silence) après laquelle il est placé, de la moitié de sa valeur.

Une note suivie d'un double point est nommée note doublement pointée, ainsi, une noire suivie d'un double point est une noire doublement pointée.

Le double point de prolongation est toujours placé après la note (ou silence).

En d'autre termes, le premier point rajoute la moitié de la durée de la figure de note, et le second point rajoute la moitié de la moitié de la figure de note

Exemples

Voici quelques exemples de note pointées :

ronde doublement pointée

La ronde doublement pointée vaut une ronde plus la moitié d'une ronde, plus la moitié de la moitié d'une ronde, c'est-à-dire une ronde ajoutée à une blanche ajoutée à une noire.

noire doublement pointée

La noire doublement pointée vaut une noire plus la moitié d'une noire, plus la moitié de la moitié d'une noire, c'est-à-dire une noire ajoutée à une croche ajoutée à une double-croche.

demi-soupir doublement pointé

Le demi-soupir doublement pointé vaut un demi-soupir plus la moitié d'un demi-soupir, plus la moitié de la moitié d'un demi-soupir, c'est-à-dire un demi-soupir ajouté à un quart de soupir ajouté à un huitième de soupir.

Exemples dans les œuvres célèbres du répertoire

Beethoven, sonate pour piano No.32, Op.111

La sonate pour piano No.32, Op.111 de Beethoven contient des croches doublements pointées dans le premier mouvement intitulé Maestoso.

Extrait libre de droits enregistré par le pianiste Peter Bradley-Fulgoni (licence Attribution-NonCommercial-NoDerivatives 4.0 International, source)

Beethoven, sonate pour piano No.31, Op.110

Le troisième mouvement intitulé Adagio ma non troppo de la sonate pour piano No.31, Op.110 de Ludwig van Beethoven comporte une croche doublement pointée.

Extrait musical libre de droits enregistré par le pianiste Peter Bradley-Fulgoni (licence Attribution-NonCommercial-NoDerivatives 4.0 International, source).

Vous remarquerez l'utilisation d'un quintolet et d'un sextolet.

Retrouvez tout nos exercices de solfège sur la page Exercices de solfège en ligne
Exercices de solfège en ligne

Vos commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera en attente de modération, validation NON automatique

Votre nom (obligatoire) :


Email ou site internet (facultatif) (nécessaire si vous souhaitez être prévenu d'une réponse):


Image/photo (facultatif) (JPG, JPEG, PNG ou GIF) (image de partition concernant le question par exemple):

Javascript doit être activé