Apprendre le solfège > Cours & leçons > Théorie de la musique

Théorie de la musique

La théorie de la musique est un vaste ensemble de règles théoriques et abstraites décrivant en détail un système musical. Sur apprendrelesolfege.com il sera principalement question de la théorie musicale occidentale moderne. Il a plusieurs façons d'apprendre la musique, et comme dans tous domaines, vous pouvez seulement acquérir les bases ou bien devenir un expert. Il en est de même pour la théorie de la musique, vous pouvez vous cantonner à quelques rudiments nécessaires à votre pratique instrumentale, ou bien choisir d’acquérir un haut niveau en la matière, tout dépend de vos envies, de vos choix et de vos aptitudes.

Voici les principaux sujets de la théorie musicale de la musique dite savante :

- La hauteur des sons
- La durée des sons
- Composition

Les rudiments de la notation musicale

Les éléments que l'on peut trouver sur la portée

Afin de comprendre comment est écrite la musique, il est nécessaire de bien appréhender tous les éléments que l'on peut trouver sur une portée musicale, comme par exemple :

les éléments de la portée

La portée contient tous les éléments de la notation musicale, certains sont dans la portée et d'autres gravitent autour d'elle, voici les principaux éléments de la notation musicale :

élément de la portée : les lignes de la portée

La portée est composée de lignes horizontales, le nombre de lignes varie selon les besoins : Une seule ligne pour certains instruments de percussion, quatre lignes pour la guitare basse, cinq lignes pour la plupart des instruments, et six lignes pour la tablature de guitare. En savoir plus en lisant l'article La portée.

élément de la portée : notes de musique

Les notes de musique sont placées sur les lignes ou dans les interlignes de la portée, mais également au-dessus et en dessous. Les notes de musique vont déterminer la hauteur des sons et leurs durées. En savoir plus en lisant les articles Les noms de note de musique, Les figures de notes, Les tons et demi-tons. Certains signes permettent également d'augmenter la durée des sons.

élément de la portée : figures de silence

Lorsqu'il n'y pas pas de son, alors il y a des silences, ce sont les figures de silences. En savoir plus en lisant l'article Les silences

élément de la portée : clef de sol

Les clefs (ici une clef de SOL) vont déterminer les noms des notes. Une note de musique placée sur la 2eme ligne de la portée peut être désignée comme étant un DO ou un SOL, ou tout autre nom de note en fonction de la clef, mais ici avec une clef de SOL, une note de musique placée sur la 2eme ligne est obligatoirement un SOL. En savoir plus en lisant l'article Les clefs.

élément de la portée : chiffrage de mesure

Les durées des sons sont également déterminées par un élément essentiel, le chiffrage de mesure. En savoir plus en lisant les articles La mesure, Chiffrage de mesure, Le tempo

élément de la portée : altérations

Les altérations (ici des dièses) vont pouvoir augmenter ou diminuer les hauteurs des sons et également déterminer la tonalité. En savoir plus en lisant les articles Les altérations, Les gammes, ainsi que des concepts plus évolués tels que l'ordre des bémols, l'ordre des dièses et les quarts de ton.

élément de la portée : nuances

Les nuances vont déterminer le volume sonore des sons. En savoir plus en lisant l'article Les nuances

La portée

La portée est composée de 5 lignes et de 4 interlignes, et elle va servir de support aux notes de musique qui seront lues de gauche à droite. Si il n'y a pas assez de lignes, alors on peut rajouter des lignes supplémentaires (en haut et en bas). Les notes en bas de la portée sont grave et celles en haut sont aigues :

portée, lignes supplémentaires

Les notes de musique (figures de note)

figures de note

Les figures de notes, grâce au chiffrage de mesure et au tempo, vont déterminer la durée des sons :

- La note carrée vaut 2 rondes
- La ronde vaut 2 blanches
- La blanche vaut 2 noires
- La noire vaut 2 croches
- La croche vaut 2 doubles croches
- La double croche vaut 2 triples croches
- La triple croche vaut 2 quadruples croches

Les silences (figures de silence)

figures de silence

Les figures de silences, grâce au chiffrage de mesure et au tempo, symbolisent des moments de silence :

- Le bâton de pause vaut 2 pauses.
- La pause vaut 2 demi-pause.
- La demi-pause vaut 2 silences.
- Le silence vaut 2 demi-soupirs.
- Le demi-soupir vaut 2 quart de soupir.
- Le quart de soupir vaut 2 huitièmes de soupir.
- Le huitième de soupir vaut 2 seizièmes de soupir.

Le nom des notes

Du plus grave au plus aigu, les noms des notes de musique sont DO RÉ MI FA SOL LA SI, et du plus aigu au plus grave SI LA SOL FA MI RÉ DO. Voici la position des notes sur un piano :

clavier de piano

le mot UT est aussi utilisé pour désigner le nom de note DO.

Les tons et demis-tons

Entre chaque notes parmi DO RÉ MI FA SOL LA SI, il y a un ton sauf entre MI et FA et entre SI et DO où il n'y a qu'un seul demi-ton :

tons et demi-tons dans la gamme de DO majeur

Augmentation de la durée des notes

Une figure de note ou bien une figure de silence peut être suivie par un point, ce qui en augmente la durée selon cette règle : Le point augmente la durée de la note précédée de la moitié de sa valeur. par exemple blanche pointée = blanche + noire : Une blanche pointée vaut une blanche ajoutée à la moitié d'une blanche (c'est à dire une noire).

La liaison liaison additionne deux figures de notes entre elles :

Augmentation de la durée des notes

Les clefs

Les clefs vont déterminer la position des notes de musique sur la portée, il existe trois types de clefs, la clef de SOL, les 2 clefs de FA et les 4 clefs d'UT : La clef de SOL indique la position de la note SOL sur la portée, les clefs de FA indiquent la position du FA, et les clefs de'UT indiquent la position du DO (UT).

clef de SOLclef de FAClef d'UT
Clef de SOL Clef de FA Clef d'UT

Voici un DO dans les six principales clefs (tous ces DO sonnent de la même manière, à la même hauteur de son, c'est à dire à la même fréquence sonore) :
Les 6 principales clefs

La mesure et les chiffrages de mesure

Les mesures sont séparées entre elles par des barres de mesure, les barres de reprise permettent de répéter un passage, et la double barre finale indique la fin du morceau :

mesures, barres de mesures et chiffrage de mesure

Le chiffrage de mesure est composé de deux chiffres superposés, le chiffre du haut (numérateur) indique le nombre d'entités dans une seule mesure et le chiffre du bas (dénominateur) indique la durée de cette entité selon ce principe :

Le chiffre 1 pour ronde (la ronde), le chiffre 2 pour blanche (la blanche), 4 pour noire (la noire), 8 pour croche (la croche), 16 pour double croche (la double croche), 32 pour triple croche (la triple croche), 64 pour quadruple croche (la quadruple croche)

Voici les chiffrages de mesure les plus souvent utilisés :

Chiffragedurée d'une pulsationNb de pulsations par mesure
chiffrage de mesure 2/42/4Noire noire2
chiffrage de mesure 3/43/4Noire noire3
chiffrage de mesure 4/44/4Noire noire4
chiffrage de mesure 2/22/2Blanche blanche2
Chiffrage de mesure 3/23/2Blanche blanche3
chiffrage de mesure 4/24/2Blanche blanche4
chiffrage de mesure 6/86/8Noire pointée noire pointée2
chiffrage de mesure 9/89/8Noire pointée noire pointée3
chiffrage de mesure 12/812/8Noire pointée noire pointée4

Le tempo

Le tempo détermine la vitesse des pulsations (clics du métronome). Le tempo est indiqué soit sous la forme noire = 120, soit avec des mots (en italien la plupart du temps), exemples :

- Dans une mesure à chiffrage de mesure 4/4, un tempo noire = 120 indique que la vitesse de la pulsation est de 120 battements par minute et le chiffrage de mesure indique qu'une pulsation vaut une noire (une noire)

- Dans une mesure à chiffrage de mesure 2/2, un tempo blanche = 60 indique que la vitesse de la pulsation est de 60 battements par minute et le chiffrage de mesure indique qu'une pulsation vaut une blanche (une blanche)

- Dans une mesure à chiffrage de mesure 12/8, un tempo Allegro indique que la vitesse de la pulsation est comprise entre 110 et 160 battements par minute et le chiffrage de mesure indique qu'une pulsation vaut une noire pointée (une noire pointée)

Voici les principaux termes pour désigner le tempo :

ItalienFrançaisNb de pulsations par minute
LargoLarge40 - 60
LentoLent52 - 68
AdagioÀ l'aise60 - 80
AndanteAllant76 - 100
ModeratoModéré88 - 112
Allegrettolégèrement allègre100 - 128
Allegroallègre (joyeux)112 - 160
VivaceVif120 - 140
PrestoPressé, rapide140 - 200
PrestissimoTrès rapide140 - 200

Les altérations

Les altérations servent à baisser ou augmenter le son des notes d'un ou plusieurs demi-tons, il y a trois types d'altérations : Le dièse dkèse, le bémol bémol et le bécarre bécarre.

Les altérations

- Le dièse monte le son de la note d'un demi-ton
- Le bémol descend le son de la note d'un demi-ton
- Le double dièse monte le son de la note de deux demi-tons (1 ton)
- Le double bémol descend le son de la note de deux demi-tons (1 ton)
- Le bécarre annule l'effet du bémol ou du dièse.

Les altérations sont toujours placées avant la note altérée, voici la gamme chromatique ascendante jouée au piano, c'est à dire une succession de demi-tons sur une octave :




Et la gamme chromatique descendante :




Les altérations accidentelles sont des altérations occasionnelles écrites dans la portée et avant les notes altérées, et elles ne sont valables que pour la mesure dans laquelle elles se trouvent.

Les altérations à l'armure (ou à la clef) indiquent les notes altérées qui seront valables tout au long du morceau ou jusqu'au prochain changement d'armure, elles sont placées juste après les clefs, et leurs positions déterminent les notes altérées :

armure de SI bémol majeur

Dans l'exemple ci-dessus, dans tout le morceaux de musique, tous les SI et tous les MI seront des SI bémol et des MI bémol, car les bémols sont placés à l'emplacement des notes SI et MI.

Les nuances

Les nuances en musique indiquent l'intensité des sons, c'est-à-dire le volume sonore des notes, et elles sont placées en dessous de la portée :

Les nuances en musique

Voici les termes italiens les plus utilisés en musique pour désigner les nuances :

nuance pianissississimopianissississimotrès très très faible
nuance pianississimopianississimotrès très faible
nuance pianissimopianissimotrès faible
nuance pianopianofaible (doux)
nuance mezzo pianomezzo pianomoyennement faible
nuance mezzo fortemezzo fortemoyennement fort
nuance fortefortefort
nuance fortissimofortissimotrès fort
nuance fortississimofortississimotrès très fort
nuance fortissississimofortissississimotrès très très fort

Autres concepts plus évolués de la notation musicale

ornementations

Les ornementations permettent de rajouter des notes à celles déjà écrites sans les écrire à proprement parler. C'est le cas pour l'appoggiature, le trémolo, le trille, le mordant et le gruppetto

triolet et duolet

Les triolets permettent de diviser la pulsation en multiples de 3 lorsque la pulsation a été désignée par le chiffrage de mesure comme étant uniquement divisible par des multiples de 2. Et inversement les duolets permettent de diviser la pulsation en multiples de 2 lorsque la pulsation a été désignée par le chiffrage de mesure comme étant uniquement divisible par des multiples de 3. Le même principe est utilisé pour le quartolet, le quintolet, le sextolet ou encore le septolet.

signes de reprises

Les signes de renvois et de reprises permettent de répéter un passage musical, sans le réécrire.

Concepts théoriques

Certains concepts de la théorie musicale ne sont pas à priori pas nécessaires et obligatoires pour jouer de la musique, mais les ignorer altère fortement la compréhension du langage musical, et plus particulièrement pour la musique classique. Voici quelques concepts théoriques essentiels :

- Les intervalles permettent de désigner, de nommer et de qualifier les distances entre deux notes d'une mélodie ou d'un accord.
- L'enharmonie, quant à elle, désigne deux notes de même hauteur qui n'ont pas le même nom (DO♯ et RÉ♭ par exemple)
- Le concept du cycle des quintes est né au XVII° siècle, avec ses neufs siècle d'existence, il parait judicieux d'avoir des notions sur le sujet. Ce cycle des quintes est également un formidable outil qui peut servir de résumé pour un certain nombre de concepts théoriques.

Concepts théoriques liés à aux contextes culturels

Des concepts théoriques sont directement liés aux contextes culturels et aux différents styles musicaux.

Pour la musique occidentale dite savante, il s'agit notamment des éléments théoriques suivants :

Du concept des gammes découlent d'autre conceptualisations, telles que :

- Les gammes majeures et les gammes mineures et les relations entre gammes mineures et gammes majeures (gammes relatives).
- Les degrés de la gamme
- Les tons voisins

Le style musical classique impose certainement règles de composition et implique les notions suivantes :

- Les cadences
- Emprunts et modulations
- Les chiffrages d'accords (classique)


Concernant les musiques traditionnelles ou anciennes, il y a également des éléments théoriques suivants :

- Les modes
- Gamme Pentatonique (mode pentatonique)
- La gamme blues

Et concernant la musique du XX° siècle :

- La gamme par tons
- Dodécaphonisme
- Le sérialisme, musique sérielle

La théorie est également un précieux outil

La théorie musicale engendre également quelques précieux outils, tel que La transposition, qui permet quelques prouesses, telle que de pouvoir jouer une mélodie qui n'est à l'origine pas écrite pour l'instrument employé pour jouer cette même mélodie.

C'est également un outil très pratique pour communiquer entre musiciens, car pour pouvoir parler de quelque chose, il faut pouvoir l'identifier et l'avoir au préalable intellectualisé.

À quoi sert la théorie de la musique

Vous l'aurez compris, la plupart des éléments de la théorie de la musique sont très importants pour jouer et interpréter un partition, et indispensables pour la musique classique. La théorie musicale est tout naturellement très utile lorsqu'il s'agit de composer des œuvres musicales et également pour comprendre comment est écrite une partition, car il parait assez délicat de jouer du Chopin sans n'avoir jamais entendu parler des cadences.

C'est un très vaste domaine, et vous pouvez, dans un premier temps, ne tenir compte de ce que vous avez réellement besoin. Commencez par étudier les bases décrites dans le premier paragraphe de cet article.

Les jeux au sujet de la théorie musicale

J'ai concocté rien que pour vous, des jeux abordant des thèmes précis de la théorie de la musique :

Retrouvez tout nos exercices de solfège sur la page Exercices de solfège en ligne
Exercices de solfège en ligne

Vos commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera en attente de modération, validation NON automatique

Votre nom (obligatoire) :


Email ou site internet (facultatif) (nécessaire si vous souhaitez être prévenu d'une réponse):


Image/photo (facultatif) (JPG, JPEG, PNG ou GIF) (image de partition concernant le question par exemple):

Javascript doit être activé