Les altérations

Les différentes altérations


Voici les différents types d'altérations :

Le dièseLe dièse
Le bémolLe bémol
Le bécarreLe bécarre
Le double dièseLe double dièse
Le double bémolLe double bémol

À quoi servent les altérations ?


Les altérations servent à baisser ou augmenter le son des notes d'un ou plusieurs demi-tons :

- Le dièse monte le son de la note d'un demi-ton
- Le bémol descend le son de la note d'un demi-ton
- Le double dièse monte le son de la note de deux demi-tons
- Le double bémol descend le son de la note de deux demi-tons
- Le bécarre annule l'effet du bémol ou du dièse.

Parfois certains compositeurs emploient le double bécarre qui annule l'effet du double dièse ou du double bémol.

Le dièse+ 1/2 ton
Le bémol- 1/2 ton
Le bécarreannule
Le double dièse+ 1 ton
Le double bémol- 1 ton

Exemple avec le clavier d'un piano :

altérations sur un clavier de piano

les bémols sur un piano

Notez que dans l'image ci-dessus nous aurions pu écrire :

- RÉ♭ à la place de DO♯
- MI♭ à la place de RÉ♯
- SOL♭ à la place de FA♯
- LA♭ à la place de SOL♯
- SI♭ à la place de LA♯

Notez également que comme il n'y a qu'un demi-ton entre MI et FA et entre SI et DO :

- un MI♯ sonne comme un FA
- un SI♯ sonne comme un DO
- un FA♭ sonne comme un MI
- un DO♭ sonne comme un SI

Et notez ces quelques exemples avec les doubles dièses et doubles bémols :

- un DO♯♯ sonne comme un RÉ
- un LA♭♭ sonne comme un SOL
- un MI♯♯ sonne comme un FA♯ ou un SOL♭

Les altérations dans les partitions


Les altérations se placent toujours avant la note de musique, cela peut paraitre étrange mais pour le musicien qui lit une partition (de gauche à droite), il est préférable que l'altération soit avant la note pour qu'il puisse lire l'altération avant la note.

Exemple d'altérations jouées au violon :

Altérations avant les notes de musique

Les altérations accidentelles


Les altérations accidentelles sont des altérations occasionnelles, une altération accidentelle n'est valable que pour la mesure dans laquelle elle se trouve.

Exemple d'altérations jouées au violon :

Altérations valables toute la mesure


Autre exemple d'altération accidentelle :

Altérations accidentelles, exemple

Dans cet exemple :
1re mesure : Le 1er DO est bécarre (normal) et les 3 autres DO sont diésés
2e mesure : les 4 DO sont bécarres (normaux)

Exception, les liaisons (qui prolongent la durée du son, ici 6 pulsations), exemple à la clarinette :

Altérations et liaisons

Les altérations "à l'armure" , "à la clef" , ou "constitutives"


Les altérations à l'armure ou à la clef indiquent qu'elles seront valables tout au long du morceau ou jusqu'au prochain changement d'armure. La position de l'altération détermine la note altérée, dans l'exemple si dessous, il y a un bémol sur la ligne du SI et un bémol sur l'interligne du MI, alors tous les MI seront des MI♭ et tous les SI seront des SI♭, sauf indication contraire avec l'emploi du bécarre comme altération accidentelle.

les altérations qui sont au début d'une portée s'appellent plus sérieusement altérations constitutives car elles constituent l'armure de la tonalité et permettent de définir cette dernière.

Exemple d'altérations à l'armure à la flûte traversière :

Altérations à l'armure


Les altérations à l'armure sont toujours écrites selon l'ordre des bémols et l'ordre des dièses :

ordre et altérations à la clef

Les altérations de précaution


Les altérations de précaution peuvent être omises mais sont indiquées par précaution, c'est-à-dire pour être certain que le musicien interprète correctement la partition.

Exemple d'altérations de précaution jouées au piano forte :

Altération de précaution

Dans cet exemple, le bécarre devant le SOL de la 2e mesure est facultatif, car il n'y a pas de SOL♯ à la clef, et que le dièse de la mesure précédente n'est valable que pour la 1re mesure.

Autre exemple d’altération de précaution :

Altérations avant les notes de musique

Dans cet exemple, dans la première mesure, il n'est pas obligatoire de repréciser le 2e SOL dièse, car l'altération est valable toute la mesure à partir du moment où elle est écrite, mais par précaution, elle peut être reprécisée.

Les altérations et convention concernant les notes octaviées


Pour les altérations à la clef, les altérations sont valables pour les notes concernées, et ce peu importe à l'octave où se situent les notes, dans notre exemple ci-dessous tout les FA (aigus ou graves) sont diésés et tout les SI sont bémolisés (aigus ou graves).

Altérations à l'armure et notes octaviées


Pour les altérations accidentelles, les altérations sont valables pour les notes concernées uniquement à l'octave où elles apparaissent. Exemple :

Altérations accidentelles et notes octaviées

Ordre des bémols


L'ordre des bémols est le suivant :

SI♭ MI♭ LA♭ RÉ♭ SOL♭ DO♭ FA♭

(mémorisez le comme ceci : SI MI LA RÉ SOL DO FA)

Ainsi s'il y a 4 bémols à l'armure (ou à la clef) tous les SI MI LA et RÉ seront bémolisés

Ordre des dièses


L'ordre des dièses est le suivant :

FA♯ DO♯ SOL♯ RÉ♯ LA♯ MI♯ SI♯

(mémorisez le comme ceci : FA DO SOL RÉ LA MI SI)
(notez que l'ordre des dièses est l'inverse de l’ordre des bémols et inversement...)

Ainsi s'il y a 3 dièses à l'armure (ou à la clef) tous les FA DO et SOL seront diésés.

Un ordre pour les dièses et pour les bémols ? Mais pourquoi donc ?


Apprendre l’ordre des bémols et des dièses est très pratique, indispensable même, et ce pour plusieurs raisons.

1re raison :

Prenons l'exemple suivant :

exemple d'altérations

Il y a 4 dièses à l'armure (à la clef), ils indiquent les notes du morceau de musique qui seront altérées (diésées en l’occurrence). En regardant la position de chaque dièse il est facile de déterminer quelles notes seront diésées, mais cela prend un peu de temps...Si on connait l'ordre des dièses (FA♯ DO♯ SOL♯ RÉ♯ LA♯ MI♯ SI♯) alors on sait qu'avec 4 dièses les notes diésées seront FA♯ DO♯ SOL♯ et RÉ♯. Le même principe est valable pour les bémols.

2e raison :

Pour déterminer quelle est la gamme employée avec par exemple 4 dièses, il est nécessaire de connaitre l'ordre des dièses (idem avec des gammes en bémols), lire l'article Nombre d'altérations et noms des gammes. Bien maitriser la notion d'altération c'est aussi pouvoir trouver le nom des tonalités.

L'enharmonie


Définition simple de l'enharmonie : L'enharmonie désigne un intervalle formé de deux notes ayant la même hauteur de son mais ayant deux noms de note différents comme, par exemple SOL♯ et LA♭ ou bien RÉ♯ et MI♭. Essayez sur votre instrument et vous verrez bien...

Définition un peu plus complexe de l'enharmonie : en réalité dans le système tonal (système tempéré), deux notes enharmoniques ne sonnent pas tout à fait de la même façon, il y a un coma de différence (très petit intervalle, plus petit qu'un demi-ton). Mais nous n'allons pas tout de suite vous expliquer la notion de tempérament, c'est trop complexe pour le moment.

Exemples d'altérations à la clef, accidentelles et de précaution


Pour illustrer tous les propos de cet article, voici un exemple, vous y trouverez ceci :

- des altérations à la clef (à l'armure)
- des altérations accidentelles
- des altérations de précaution

Exemples d'altérations à la clef, accidentelles et de précaution

1) Il y a 3 bémols à la clef qui sont placés sur la ligne du SI, du MI et du LA, donc tous les SI MI et LA seront bémolisés (SI♭ MI♭ LA♭). Mais vous auriez pu le savoir plus facilement en connaissant par cœur l'ordre des bémols : SI♭ MI♭ LA♭ RÉ♭ SOL♭ DO♭ FA♭
Donc dans ma mesure 1 nous avons un LA♭, un SI♭ et un MI♭.

2) Dans cette mesure les bémols sont facultatifs car ils sont déjà à la clef, ce sont des altérations de précaution, elles sont inutiles mais écrites par précaution. La mesure 2 est identique à la mesure 1

3) dans la mesure 3, les 3 LA sont des LA bécarres (touche blanche du piano) car une altération accidentelle est valable toute la mesure à partir de son emplacement.

4) La note de la mesure 4 est un LA♭ car l’altération accidentelle de la mesure précédente n'est plus valable et car il y a un LA♭ à la clef.

5) Dans la mesure 5, le bécarre est une altération accidentelle (valable uniquement pour cette mesure)

6) L'altération accidentelle de la mesure précédente n'est plus valable et le bémol de la mesure 6 est facultatif, c'est une altération de précaution.

Les altérations à la clef et les altérations accidentelles ne se cumulent pas !

Les altérations à la clef et les altérations accidentelles ne se cumulent pas, exemple :

Les altérations à la clef et les altérations accidentelles ne se cumulent pas

Dans cet exemple, il s'agit de la note DO♯ et surtout pas DO double dièse...

Position des altérations

Les altérations se trouvent sur la même ligne ou dans le même interligne que la note altérée, exemple avec la gamme chromatique :

Gamme chromatique ascendante

Cela peut paraître évident, mais parfois sur des partitions de piano, les notes sont tellement proches les unes des autres qu'il peut y avoir un doute...

Altérations à l'armure en musique contemporaine


Traditionnellement, et ce depuis quelques siècles, les altérations à l'armure sont toujours écrites selon l'ordre des bémols et l'ordre des dièses :

ordre et altérations à la clef

Mais en musique contemporaine, vous pouvez trouver ce genre d'armure :

Altérations à la clef en musique contemporaine

C'est très rare et très confidentiel.

Altérations désuètes

Certaines altérations sont devenues obsolètes et ne sont plus utilisées, mais vous pourrez les trouver dans de vieilles éditions :


- Le double bécarre (♮♮) : annule l'effet du double dièse ou du double bémol), de nos jours un bécarre seul suffit.

Le bécarre-dièse (♮♯) : change une note doublement diésée en une note simplement diésée, de nos jours, un dièse seul suffit.

-Le bécarre-bémol (♮♭) : change une note doublement bémolisée en une note simplement bémolisée, de nos jours un bémol seul suffit.

Les altérations dans la gamme chromatique

Vous trouverez les altérations dans la gamme chromatique, traditionnellement on utilise les dièses dans la gamme chromatique ascendante et les bémols dans la gammes chromatique descendante :

Gamme chromatique ascendante

Gamme chromatique descendante

Entrainez-vous

Que fait le dièse (♯) ?

Il monte la hauteur de la note d'un demi-ton Il abaisse la hauteur de la note d'un demi-ton Il monte la hauteur de la note d'un ton Il abaisse la hauteur de la note d'un ton Il annule les effets des altérations C'est juste une touche du téléphone

Que fait le bémol (♭) ?

Il monte le son de la note d'un demi-ton Il abaisse le son de la note d'un demi-ton Il monte le son de la note d'un ton Il abaisse le son de la note d'un ton Il annule les effets des altérations C'est juste pour vous embêter

Que fait le bécarre ?

Il monte le son de la note d'un demi-ton Il abaisse le son de la note d'un demi-ton Il monte le son de la note d'un ton Il abaisse le son de la note d'un ton Il annule les effets des altérations Il sert à rien sauf à rendre les partitions plus fantaisistes

Quel est l'ordre des dièses (♯) ?

fa do sol ré la mi si si mi la ré sol do fa do ré mi fa sol la si do do sol ré la mi si fa do

Quel est l'ordre des bémols (♭) ?

fa do sol ré la mi si si mi la ré sol do fa do ré mi fa sol la si do do sol ré la mi si fa do

Une altération accidentelle est-elle valable...

Jusqu'à la fin du morceaux Jusqu'à la fin de la mesure ? Jusqu'à la prochaine altération accidentelle ? Je m'en moque car je ne joue jamais les altérations...

DO et RÉ sont-ils enharmoniques ?

Oui Non Cela dépend de la météo

DO♯ et RÉ♭ sont-ils enharmoniques ?

Oui Non Parfois mais pas tout le temps

DO♯ et RÉ♯ sont-ils enharmoniques ?

Oui Non Seulement quand la tonalité est en DO♯ majeur

SI♯ et DO sont-ils enharmoniques ?

Oui Non On s'en fout

MI et FA♭ sont-ils enharmoniques ?

Oui Non Seul Dieu le sait

Combien y-a-t il de demi-tons entre SOL♯ et SI ? (intervalle ascendant)

0 1 2 3 j'en sais rien...

Combien y-a-t il de demi-tons entre DO et SOL♯ ? (intervalle ascendant)

12 5 6 7 8 un million

Retrouvez tout nos exercices de solfège sur la page Exercices de solfège en ligne

Vos commentaires
Wolfgang A. a écrit le 17-05-2020 :

Bravo pour votre site et votre patience.
Imaginons que l'armure à la clé comporte 5 dièses, soit fa do sol ré la.
Si je veux qu'un fa bécarre soit joué, est-il plus correct d'écrire fa bécarre ou mi dièse (prochaine note dans l'ordre des dièses) ?
Merci.


1 réponse(s) :
https://www.apprendrelesolfege.com a répondu le 19-05-2020 :

Bonsoir, tout dépend du contexte, d'un point de vue tonal, un MI♯ induit une modulation ou un emprunt. Tout dépend du style de musique, mais sans connaitre le contexte, je dirais que FA♮ est plus approprié.


Répondre à ce(s) commentaires(s)
André Nouveau a écrit le 12-03-2020 :

Bonjour pour quelle voie et dans quel ordre doit on lire les altérations ?
Il y a des altérations pour la voix 1 et la voix 2 mais comment associer l'altération à sa voix .
Partitions en Do .
Musicalement, André .


1 réponse(s) :
https://www.apprendrelesolfege.com a répondu le 15-03-2020 :

Bonjour,

Effectivement ce n'est pas très facile à lire comme partition, Les altérations se trouvent sur la même ligne ou dans le même interligne que la note altérée.
Cordialement
Christophe


Répondre à ce(s) commentaires(s)
Louis V. a écrit le 09-03-2020 :

Bonjour,

Concernant les altérations accidentelles, est-il préférable de choisir celle qui correspond à celle indiquée à l'armure. Par exemple, j'ai un si bémol à l'armure, est ce que je dois aussi choisir le bémol pour mes altérations accidentelles? (ré bémol préférable au do dièse ?)

Merci.


1 réponse(s) :
https://www.apprendrelesolfege.com a répondu le 15-03-2020 :

Bonjour, je vous conseille de relire l'article au sujet des altérations. Toutes les réponses à vos questions s'y trouvent
Cordialement


Répondre à ce(s) commentaires(s)
Kevin a écrit le 19-12-2019 :

Bonjour,

Je pense n'avoir pas compris entièrement un principe des altérations à l'armure.
Pourquoi n'est-il pas possible d'altérer les notes que je désire indépendamment des autres?
Je m'explique:
Dans le cours donnée, j'ai l'impression qu'il m'est interdit de "dièsé" un do à l'amure sans "dièsé" le fa.
Si je veux un morceau entier avec un do dièse (mais pas de fa dièse), je dois écrire des altérations accidentelles
à chaque mesure sur mes do?

Merci d'avance et merci pour votre merveilleux site.


1 réponse(s) :
https://www.apprendrelesolfege.com a répondu le 28-12-2019 :

Bonjour Kevin

Le concept des gammes et de la tonalité fait qu'il est devient pratique d'indiquer à l'armure le nombre d'altérations, exemples:

la gamme de Gamme de Mi bémol Majeur comporte les notes suivantes: MI♭ FA SOL LA♭ SI♭ DO RÉ
gamme de MI bémol majeur

il est donc pratique d'indiquer le SI bémol, le MI bémol, et le LA bémol à l'armure:

Armure avec trois bémols

et effectivement il y a un ordre des bémols et un ordre des dièses.

la musique savante occidentale et une grande partie des musiques actuelles (Pop, rock, etc...) sont basées sur le concept des gammes majeures et des gammes mineures.

rien n’empêche d'utiliser les altérations à l'armure et des altérations accidentelles, comme par exemple dans la gamme de DO mineur mélodique ascendante:

gamme de DO mineur mélodique ascendante

L'utilisation des altérations à l'armure n'est pas obligatoire mais est très pratique pour le musicien et pour le compositeur.

en tout cas ce qui est certain c'est que les altérations à l'armure doivent suivre un ordre précis:

pour les dièses: FA♯ DO♯ SOL♯ RÉ♯ LA♯ MI♯ SI♯
pour les bémols: SI♭ MI♭ LA♭ RÉ♭ SOL♭ DO♭ FA♭

Tout dépend de comment est écrit la partition et surtout dans quel style.

est ce plus clair?

(n'hésitez pas à promouvoir apprendrelesolfege.com sur les réseaux sociaux)


Répondre à ce(s) commentaires(s)
Manon C. a écrit le 22-04-2019 :

Bonjour,
En musique contemporaine, il m'a toujours semblé que lorsqu'il n'y a pas de tonalité de départ, et pas de barres de mesures (c'est le cas ici, des exemples que j'ai mises dans les 3 images), on devait considérer toutes les altérations comme valant pour la seule note devant laquelle il y a altération, et souvent il y a une note écrite du compositeur au début de la pièce pour confirmer cette "règle". Mais ici, je suis bien embêtée (voir les exemples); je ne vois pas la logique...
Merci!


3 réponse(s) :
apprendrelesolfege.com a répondu le 02-05-2019 :

Bonjour

Difficile de vous répondre avec cet extrait de partition, pas de titre, pas de clefs, etc...

cordialement


Manon C. a répondu le 08-05-2019 :

J'avais mis 3 images, et une seule apparaît..enfin.
La pièce est "Tombeau", 7 pièces pour piano de Brian Cherney, compositeur canadien.

Je reprend le tout, en espérant que les 3 images soient visibles. Dans le 1er exemple plus bas, ça me semble clair que les altérations se posent devant la note au fur et à mesure. Par contre, dans le 2me exemple (toujours en clef de fa), il y a sol#, ensuite sol naturel, puis sol bécarre...erreur? tout simplement?
Le même genre de chose se répète dans l'exemple 3.


apprendrelesolfege.com a répondu le 26-05-2019 :

Bonjour

Il n'est possible d'envoyer qu'une seule image.
Il n'y a rien à l'armure, donc les altérations doivent être considérées comme des altérations accidentelles avec les règles théoriques décrites dans l'article Les altérations.
En cas de doute, n'hésitez pas à écouter cette œuvre.
cordialement


Répondre à ce(s) commentaires(s)
Tarsiguel alain a écrit le 06-03-2019 :

Bonjour,
Je découvre votre site via Google en ayant posé la question suivante :
Dans l'écriture musicale mineure ou majeur, pourquoi utiliser en armure les dièses ou les bémols ?
A ce jour, malgré mes recherches, je n'ai trouve de réponses convaincantes. Peut-être m'aiderez-vous a y voir plus clair.
En tout cas, merci pour votre site qui donne beaucoup d'information sur ce satané solfège via son interaction avec nos questions.


1 réponse(s) :
apprendrelesolfege.com a répondu le 06-03-2019 :

Bonjour.

J'ai envie de vous dire "c'est comme cela", il y a toujours une partie abstraite dans la théorie, il suffit juste de connaitre la théorie.
Cordialement


Répondre à ce(s) commentaires(s)
CATHY a écrit le 14-02-2019 :

Bonjour, je suis en détresse sur les altérations en #. Je vous joins deux extraits de musique :
Éphéméride : il y a deux dièses à l'armure, le Fa et le DO, cela veut dire que seule le fa et le do sont en dièse et pas les autres notes comme le Ré, le Sol, le Fa

Jour de pluie : il y a un seul dièse le Fa alors seul le Fa se joue en dièse et pas les autres notes comme le La, le Sol.

Quand c'est indiqué un dièse avant la note je joue en dièse comme le Ré et le Do , ça pas de problème.
J'attends votre réponse . MERCI


1 réponse(s) :
apprendrelesolfege.com a répondu le 19-02-2019 :

Bonjour, si vous voulez envoyer une partition, il faut envoyer un fichier IMAGE (et pas un pdf) car pour le moment seules les images sont autorisées dans les commentaires
cordialement


Répondre à ce(s) commentaires(s)
bruno@76 a écrit le 18-01-2019 :

sur une partition à deux voix en clé de sol, l'altération d'une note sur la 1ère voix affecte-t'elle la même note de même hauteur dans la même mesure sur la 2ème voix?


1 réponse(s) :
apprendrelesolfege.com a répondu le 19-01-2019 :

non...


Répondre à ce(s) commentaires(s)
AragonWolfe a écrit le 19-12-2018 :

Bonjour, j'ai commencé à apprendre le premier mouvement de la Sonate Clair de Lune de Beethoven, et à un moment donné un problème me heurte, une altération que je ne comprends pas... Ce serait parfait si vous pouviez m'aider à résoudre ce problème et à comprendre si jamais il m'arrive de retomber dessus


3 réponse(s) :
apprendrelesolfege.com a répondu le 19-12-2018 :

Bonjour

Il s'agit simplement d'un fa♯

le bécarre (♮) annule l'effet d'une précédente altération, et le dièse monte le son d'un demi-ton

Pour vous répondre plus précisément j'aurais eu besoin d'un extrait un peu plus large, au moins le système avec les altérations à la clef.

cordialement


AragonWolfe a répondu le 21-12-2018 :

Merci pour votre réponse, j'ai joint la une capture d'écran de la partition, et la fa était déjà diésé, je ne vois pas l'intérêt car cela ne ressemble pas à une altération de précaution, à moins que ça soit une altération accidentelle mais cela m'étonnerait !


apprendrelesolfege.com a répondu le 22-12-2018 :

Bonsoir

je viens de compléter l'article au sujet des altérations:


Altérations désuètes

Certaines altérations sont devenues obsolète et ne sont plus utilisées, mais vous pourrez les trouver dans de vieilles éditions:

- Le double bécarre (♮♮) : annule l'effet du double dièse ou du double bémol), de nos jours un bécarre seul suffit.

Le bécarre-dièse (♮♯) : change une note doublement diésée en une note simplement diésée, de nos jours, un dièse seul suffit.

-Le bécarre-bémol (♮♭) : change une note doublement bémolisée en une note simplement bémolisée, de nos jours un bémol seul suffit.

Dans votre cas, on peut considérer le bécarre-dièse comme une altération de précaution car le fa était doublement diésé dans la mesure précédente, mais dans tout les cas il s'agit bien d'un fa♯

cordialement


Répondre à ce(s) commentaires(s)
Norcy a écrit le 04-10-2018 :

Bonjour!
si j'ai bien compris, les altérations à l'armure et les altérations accidentelles ne se cumulent pas, par exemple j'ai un # sur le fa à l'armure et un b sur fa pour l'altération accidentelle, alors je joue un fa bémol?
Et si j'ai un fa# ( altération accidentelle ) et dans la même mesure un fa bémol je joue donc fa# ensuite fa bémol? merci


3 réponse(s) :
apprendrelesolfege.com a répondu le 04-10-2018 :

Bonsoir

Oui exactement, vous avez tout bon!

Petite précision, les altérations accidentelles ne sont valables que dans la mesure où elles sont écrites mais surtout à partir du moment où elle sont écrites, ce n'est pas rétroactif au sein même de la mesure...

Exemples d'altérations accidentelles

cordialement



Norcy a répondu le 05-10-2018 :

Merci pour la réponse :)
une dernière question,
je suis, en fait, en train de travailler l'opus 10 no 6 de Chopin et les dernières mesures sont un peu dissonnantes, je me suis dit que peut-êtrej'ai mal déchiffré donc ma question, quand on a une liaison d'une mesure à une autre et qu'il y a un bémol sur la note ( fab ), dans la mesure suivante est-ce qu'on joue les fa de la même hauteur en tant que fab ou on revient en fa béccare?


apprendrelesolfege.com a répondu le 06-10-2018 :

Bonjour

La liaison à cheval sur une barre de mesure fait perdurer l'altération:

Exemple:

Altérations et liaisons

C'est expliqué dans l'article Les altérations

Cordialement


Répondre à ce(s) commentaires(s)
Déde a écrit le 27-09-2018 :

Bonjour
dans une même mesure une note se trouve altérée par un double-dièse (et si j'ais bien compris toutes les notes de même nom dans la même mesure sont "touchées") et qu'on lui met un bécarre ensuite toujours dans le même mesure) est-ce que celui-ci annule 1 ou les 2#?
Merci pour votre réponse et pour votre site


1 réponse(s) :
apprendrelesolfege.com a répondu le 27-09-2018 :

Bonsoir

Oui, toutes les notes de même nom dans la même mesure sont "touchées" à partir de cette notes altérée (pas les notes avant cette note altérée)

Pour annuler le double dièse il aurait fallu théoriquement utiliser le double bécarre, mais la plupart du temps le bécarre est utilisé pour annuler la double altération.

Avec un extrait de partition en image, cela aurait été plus simple...

Cordialement


Répondre à ce(s) commentaires(s)
esmeralda a écrit le 19-07-2018 :

Bonjour,
Tout d'abord bravo pour ce site qui permet d'apprendre et de s'entraîner même lorsqu'on n'a pas de piano sous la main :) - Je débute en piano et j'ai une question à laquelle je ne trouve pas de réponse dans une partition que j'ai trouvé je lis les notes suivantes : la# / sib / la# - à partir de ce que j'avais cru comprendre il s'agit de la même note. Donc je dois jouer la même note mais alors pourquoi l'écrire ainsi ? 3 si bémol ou 3 la# n'aurait-il pas pu faire l'affaire ?
Merci encore pour tout votre travail


1 réponse(s) :
apprendrelesolfege.com a répondu le 08-08-2018 :

Bonjour, merci pour les compliments.

Sans partition difficile de vous répondre, merci de joindre un fichier image lors de votre prochain commentaire svp.

cordialement


Répondre à ce(s) commentaires(s)
JEAN-MARIE LANTHIER a écrit le 15-06-2018 :

Que signifie le symbole x devant le fa#, est-ce une altération ou un accent????


6 réponse(s) :
apprendrelesolfege.com a répondu le 15-06-2018 :

Bonjour, il s'agit d'un double dièse


jean-marie lanthier a répondu le 16-06-2018 :

Que veux-tu dire par un double dièse, veux-tu dire que le sol qui suit devient dièse


apprendrelesolfege.com a répondu le 16-06-2018 :

as tu lu l'article sur les altérations???

Double dièse:
Double dièse

- Le double dièse monte le son de la note de deux demi-tons

- Les altérations accidentelles sont des altérations occasionnelles, une altération accidentelle n'est valable que pour la mesure dans laquelle elle se trouve.

donc dans ton exemple, il y a, dans l'ordre les notes suivantes (en partant du principe qu'il n'y a aucune altération à l'armure et que c'est en clef de sol...):

do, ré, la#, si, fa##, sol, ré, si, si

le double dièse sonne comme un sol (car le ## monte le son de 2 demis-tons), mais un fa## n'est pas un sol, en complément merci de lire ceci: Mi dièse, Fa bémol, Si dièse et Do bémol?

les doubles dièses et doubles bémols fonctionnent tout comme les dièses et les bémols:

- Le dièse monte le son de la note d'un demi-ton
- Le bémol descend le son de la note d'un demi-ton
- Le double dièse monte le son de la note de deux demi-tons
- Le double bémol descend le son de la note de deux demi-tons
- Le bécarre annule l'effet du bémol ou du dièse.


ta capture d'écran n'est pas très claire car il manque la clef et les altérations à l'armure... si tu peut envoyer une meilleure image...


jean-marie a répondu le 17-06-2018 :

Ah je crois comprendre très bien maintenant, merci de vos explications,donc mon fa# dans ce cas-ci devient sol#, puisque à la clef c'est le sol et à l'armature c'est fa# et Do#, est-ce bien correct?

Et effectivement je n'avais pas lu l'article sur les altérations.


apprendrelesolfege.com a répondu le 18-06-2018 :

Bonjour

non, si vous avez 2 dièses à l'armure, vos notes sont:

do#, ré, la#, si, fa##, sol, ré, si, si

Les altérations à la clef (à l'armure) ne se cumulent pas avec les altérations accidentelles...


jean-marie a répondu le 19-06-2018 :

merci bien, enfin j'ai compris (les altérations ne se cumulent pas)


Répondre à ce(s) commentaires(s)
Conorio a écrit le 07-03-2018 :

Bonjour est il possible de mélanger dans un passage possédant la même armure des bémols et des dièses.
Par exemple je suis en Solm (deux bémols à la clé : Sib et Mib) et j'ai un arpège augmenté ascendant. Donc j'ai Sol - Si bécarre - Mib. Mais j'ai envi d'écrire ma triade comme un empilement de tierces majeures alors est-ce que je peux écrire comme cela : Sol - Si bécarre et Ré# ???


4 réponse(s) :
apprendrelesolfege.com a répondu le 07-03-2018 :

Bonjour

En musique contemporaine, vous pouvez trouver ce genre d’altérations à la clef:

altérations à la clef en musique contemporaine

Mai c'est extrêmement peu commode pour les musiciens, et très rare en réalité dans la vie d'un instrumentiste, sauf peut être pour les musiciens de l'ensemble intercontemporain de Paris ;-)

Je pense que vous devriez éviter ce genre de chose...

cordialement


Conorio a répondu le 08-03-2018 :

Merci pour la réponse rapide.

Quel cauchemar cette clé lol.
Mais c'est qu'il sonne bien ce mode comment il s'appelle? Et pourquoi il y a Mi# et Fa puisque c'est sensé être la même note?

Mais la question c'était plutôt est ce que je peux mettre un dièse devant une note alors que j'ai des bémols à la clé? Ou suis je obligé de n'utiliser que des bémols dans ce cas? Car étant guitariste j'ai l'habitude de voir une triade augmentée comme un empilement de tierces majeures alors du coup ça me chagrine sur papier de voir une quarte. Je n'ai pas l'habitude du solfège mais il me semblait qu'il faille garder sur la porté le bon ordre des intervalles.
Par exemple si je suis en La mineur naturel et que je passe en La phrygien, pour indiquer la seconde mineure du mode il vaut mieux que j'utilise un Sib qu'un La#?


apprendrelesolfege.com a répondu le 08-03-2018 :

Je ne sais même pas si ce mode a un nom...Et un MI# n'est pas un FA

Oui vous pouvez mettre un dièse devant une note alors que vous avez des bémols à la clé! cela se nomme une altération accidentelle.

exemple avec le tout début de la symphonie 25 de W.A MOZART:
Mozart, symphonie 25


Bashar a répondu le 20-04-2019 :

Ou trouvez vous un Mi dièse ici? N'oubliez pas à quel clef vous jouez, ici c'est la clef de do, donc cette note est Fa dièse


Répondre à ce(s) commentaires(s)
Milo cimira a écrit le 22-02-2018 :

Bonjour, Ça sert à quoi le # sur un mi , pourquoi ne pas écrire directement fa ? On le fait pour des raisons de clarté ?


1 réponse(s) :
apprendrelesolfege.com a répondu le 26-02-2018 :

Bonjour

Pour la gamme de Gamme de Fa# Majeur notamment.
Gamme de Fa# Majeur


Répondre à ce(s) commentaires(s)
Thierry a écrit le 21-01-2018 :

Sur une partition avec do, ré, mi, fa, sol, la qui sont dièse a la clef, comment doit t on jouer un do double dièse? C'est le cas du 13ème prélude de Bach que je suis en train d'apprendre.
Merci pour votre réponse.


6 réponse(s) :
apprendrelesolfege.com a répondu le 29-01-2018 :


Bonjour.
Effectivement le prélude N°13 de J.S. BACH BWV858 est en FA# majeur, 6 dièses à la clefs, et avec des altérations accidentelles en prime!

Un DO double dièse se joue sur la touche RÉ de votre piano, car le double dièse monte le son d'un ton

Un SI dièse se joue sur la touche DO de votre piano, car le dièse monte le son d'un demi-ton (il n'y a qu'un demi-ton entre SI et DO)

cordialement

prélude 13 J.S. BACH


Daniel a répondu le 04-03-2018 :

Dans ce cas le do double dièse ne doit il.pas être joue comme un ré dièse. Dièse a la clé + double dièse = 3 demi tons me semble t il,
Sinon pourquoi ne tenir compte que de deux demi tons.
Par avance merci


apprendrelesolfege.com a répondu le 04-03-2018 :

Bonjour Daniel

Les altérations à la clefs et les altérations accidentelles, ne se cumulent pas...Je vais le préciser dans l'article.

Donc si il y a 2 dièses à la clef et que dans la mesure il est écrit un Do double dièse, alors le Do double dièse se joue comme un Ré (et non comme un Ré dièse)

Cordialement


Daniel a répondu le 04-03-2018 :

Merci pour votre reponse
Il n y a qu un diese a la cle pour le do. Votre celerite a repondre est, je n en doute pas, la cause de cette faute de frappe.
Neanmoins merci et merci encore pour tout ce travail tres interessant que vous faites et le plaisir que vous nous donnez a travailler.
Votre site est tres bien fait et, comme je debute, j y passe plusieurs heures par jour.
Je vous dois de comprendre le solfege, qui me semblait si mysterieux et je vous en suis reconnaissant.
Bien a vous


apprendrelesolfege.com a répondu le 04-03-2018 :

Merci pour vos encouragements.

Je en suis pas certain de repérer ma faute de frappe...:

1# à la clef : FA#
2# à la clef : FA# DO#
3# à la clef : FA# DO# SOL#
etc...

Bonne continuation


Daniel a répondu le 04-03-2018 :

Bonjour,
J en prends bonne note
Bonne journee je retourne sur le site
Bien a vous


Répondre à ce(s) commentaires(s)
Alex a écrit le 11-01-2018 :

Bonjour, faut-il comprendre que Do# et Réb sont deux notations désignant la même note, cette dernière se situant entre le Do et le Ré ? Auquel cas les notations "#" et "b" existeraient avant tout car elles permettent de faciliter l'écriture et la lecture des partitions ?


1 réponse(s) :
apprendrelesolfege.com a répondu le 17-01-2018 :

Bonjour

Sur un piano, DO# et RÉb se jouent sur la même touche noire.

En musique tonale et tempérée, il y a une toute petite différence d'un coma, très petit intervalle.

Cordialement


Répondre à ce(s) commentaires(s)
jfb a écrit le 17-12-2017 :

bonjour

puisque à chaque diése correspond un bémol

pourquoi ne pas simplifier les portées en ayant que les bémols ou que les dièses en musique ?
- un peu comme la "simplification" de l'orthographe..-
on supprimerait l’intégralité des dièses ou l'intégralité des bémols
pour avoir un seul son ...

je devine la réponse, pourquoi ce n'est pas possible ?
merci


1 réponse(s) :
apprendrelesolfege.com a répondu le 11-01-2018 :


Car par exemple, la gamme de si bémol majeur s'écrit avec des bémol et nos des dièses...

J'ai envie de vous dire, c'est la théorie, c'est comme cela...


Répondre à ce(s) commentaires(s)
alegro a écrit le 06-12-2017 :

Bonjour,
J'ai beaucoup de difficultés à mémoriser, lors de la lecture d'une partition, les notes qui doivent être diésées ou bémolisées selon le nombre de dièses ou de bémols à la clé. Je connais les suites par coeur mais n'arrive pas à les intégrer dans l'application. Existerait-il un moyen simple pour cela.
D'avance merci


3 réponse(s) :
apprendrelesolfege.com a répondu le 07-12-2017 :

Bonjour

en travaillant vos gammes ?


karamazov a répondu le 10-07-2018 :

"En travaillant vos gammes", certes... mais un do# peut-être :

le 1er degré de la gamme de do# -
le 2nd degré de la gamme de si -
le 6ème degré de la gamme de mi -
par exemple...

Donc ça ne facilite pas la mémorisation, je suis assez d'accord avec Alegro.
Quel-est votre point de vue ?


apprendrelesolfege.com a répondu le 18-07-2018 :

Bonsoir

malheureusement je n'ai pas d'autres réponses que ma dernière réponse, mais je suis preneur de toutes idées lumineuses à ce sujet.


Répondre à ce(s) commentaires(s)
Malchiel a écrit le 17-08-2017 :

Bonjour

je voulais vous poser une question au sujet du premier shema du paragraphe intituler "les alterations dans les partitions". Le bemol appose sur le deuxieme sol de la premiere mesure est-il necessaire ou non ?
Amicalement


1 réponse(s) :
apprendrelesolfege.com a répondu le 01-09-2017 :

Bonjour, je complète le paragraphe altération de précaution

Autre exemple d’altération de précaution:

Altérations avant les notes de musique

Dans cet exemple, dans la première mesure, il n'est pas obligatoire de repréciser le 2ème Sol dièse, car l'altération est valable toute la mesure à partir du moment où elle est écrite, mais par précaution, elle peut être reprécisée.


Répondre à ce(s) commentaires(s)
christian a écrit le 28-07-2017 :

bonjour,sur les partitions classiques il y a des chiffres au-dessus de certaines notes.Comment les lire.
Merci pour tout ce travail


4 réponse(s) :
apprendrelesolfege.com a répondu le 04-08-2017 :

Bonjour, impossible de vous répondre sans voir la partition...


christian a répondu le 04-08-2017 :

merci de votre réponse a l'éternel débutant que je suis.je joint une partition.Peut-être s'agit-il de la main droite?
MATTEO CARCASSI Op 60 étude N°20
Cordialement


apprendrelesolfege.com a répondu le 01-09-2017 :

Bonjour Christian, les chiffres indiquent des doigtés, les numéros correspondent à chaque doigt de vos mains ;-)


christian a répondu le 01-09-2017 :

bonjour, merci pour la réponse,votre site est bien utile.


Répondre à ce(s) commentaires(s)
RV a écrit le 22-07-2017 :

Bonjour
sur les partitions "anciennes" on rencontre les altérations hors de la portée au dessus de la note. Comment doit-on les comprendre ?


1 réponse(s) :
apprendrelesolfege.com a répondu le 28-07-2017 :

Bonjour

Pourriez-vous m'envoyer (dans le formulaire de votre prochain commentaire) un exemple s'il vous plait?

cordialement


Répondre à ce(s) commentaires(s)
jacques clouette a écrit le 20-06-2017 :

au piano comment jouer,mi diese et si diese.
ordre des dieses,fa do sol re la mi si


1 réponse(s) :
apprendrelesolfege.com a répondu le 01-09-2017 :

Bonjour...

il vous manque les bases du solfège, merci de relire les articles:
- Les tons et demi-tons
- Les altérations

Ainsi vous comprendrez que:
- Un MI# sonne comme un FA
- Un SI# sonne comme un DO

cordialement...


Répondre à ce(s) commentaires(s)
thomas a écrit le 16-05-2017 :

juste savoir ces quoi une alteration accidentelle j ai lu le cour juste au dessuit mais je n arrive pas a comprendre Merci....
svp expliquer de manier basic je suis nouveau


2 réponse(s) :
apprendrelesolfege.com a répondu le 16-05-2017 :

juste pour te répondre:

- dire bonjour m'aurait ravi!!!

- Dièses, bémols, bécarres, doubles dièses et doubles bémols sont des altérations.

- Comme je le dis dans l'article: Les altérations accidentelles sont des altérations occasionnelles, une altération accidentelle n'est valable que pour la mesure dans laquelle elle se trouve.

Exemple d'altérations jouées au violon:

Altérations valables toute la mesure


Dans l'exemple ci-dessus, il n'y a pas de SOL# à la clef (à l'armure, à côté de la clef de sol...) MAIS il y a un SOL# dans la première mesure, c'est une altération occasionnelle, c'est-à-dire qui n'est pas à la clef mais comme par accident elle se retrouve en plein milieu de la mesure, c'est une altération accidentelle, et une altération accidentelle n'est valable que pour la mesure dans laquelle elle est écrite.

je ne peut pas faire plus clair...

n'hésite pas à dire si c'est clair, lol ptdr


Lol(a) a répondu le 14-06-2017 :

C'est une altération qui est valable pendant une mesure
PS: c'est pour éviter de l'écrire trop de fois


Répondre à ce(s) commentaires(s)
zoubeida a écrit le 16-04-2017 :

Bonjour

J'ai 64 ans et je suis en train de m'initier au solfège. J'ai bien compris à quoi servaient les altérations mais je n'ai pas compris ce que signifiait l'ordre des dièses et des bémols par rapport aux notes. Merci de m'éclairer.


3 réponse(s) :
apprendrelesolfege.com a répondu le 22-04-2017 :

Bonsoir

L'ordre des dièses et des bémols servent à 2 choses:

- Les énumérer rapidement, exemple:

gamme de Si majeur
Il y a 5 dièses et selon l'ordre des dièses, ce sont: FA# DO# SOL# RÉ# et LA#

- Trouver la tonalité : Lire l'article Nombre d'altérations et noms des gammes

Est-ce clair?

Cordialement


Lol(a) a répondu le 14-06-2017 :

je pense que ça sert surtout pour ne pas trop se mélanger à l'armure


nico a répondu le 13-07-2017 :

astuce : l'ordre des bémols et l'ordre des dièses est le même mais prononcé à l'envers;

fa do sol ré la mi si <=> si mi la ré sol do fa

fa# do# sol# ré# la# mi# si# <=> sib mib lab réb solb dob fab


Répondre à ce(s) commentaires(s)
Eric a écrit le 17-02-2017 :

Merci pour ces explications et illustrations qui rendent la compréhension facile.


Répondre à ce(s) commentaires(s)
Simon a écrit le 02-01-2017 :

Bonjour,
Êtes-vous certain que l'altération accidentelle est valable, dans la même mesure, pour les notes à l'octave également ? Car il me semble avoir lu sur Wikipedia le contraire...
Aussi, auriez-vous écrit un article à propos des "coma" dont il est question dans la définition de l'enharmonie ? C'était principalement ce que je cherchais en venant ici, car on ne m'en avait jamais parlé au cours de solfège dans mon académie. :/
Merci à vous, et merci pour votre superbe site :)


1 réponse(s) :
apprendrelesolfege.com a répondu le 22-01-2017 :

Bonjour Simon

Oui effectivement, une erreur s'est glissée sur cet article, je viens de corriger:

Altérations à l&#039;armure et notes octaviées

Altérations accidentelles et notes octaviées


Répondre à ce(s) commentaires(s)
Lionel Raffin a écrit le 16-11-2016 :

Bonjour!
Question d'un élève adulte à qui je voudrais être sûr de donner une bonne réponse:
"Pourquoi le fa# inscrit à l'armure est-il placé sur la dernière ligne et non sur le premier interligne"
Merci!


1 réponse(s) :
apprendrelesolfege.com a répondu le 17-11-2016 :

Bonjour Lionel,

La réponse est:

Le dièse lacé sur la ligne du fa donc (5ème ligne) indique que tous les fa sont dièsés

En image:

Fa dièse à la clef

Cordialement


Répondre à ce(s) commentaires(s)
Vicky a écrit le 12-09-2016 :

Bonjour! Et merci pour ce site plein d'infos!!!

Je me pose une question sur les altérations en fin de ligne...
Par exemple sur la gamme de Do majeur, à la fin de la dernière mesure, il y a des altérations... pourquoi??
:)


1 réponse(s) :
apprendrelesolfege.com a répondu le 01-10-2016 :

Bonjour Vicky, les altérations en fin de portées annoncent le changement d'armure (tonalité) pour la prochaine portée. Le changement de tonalité est donc notifié avant le passage à la portée suivante.

Cordialement


Répondre à ce(s) commentaires(s)
Alex a écrit le 07-05-2016 :

Bonjour,

Sur ma partition j'ai, en clé de fa (main gauche), si bémol, mi bémol, ré bémol, la bémol.

La mesure qui comprend 2 doubles croches fait :

Ré bécare - ré bécare - la - ré bécare ET fa - ré - si bécare - ré bécare

(voir photo)

QUESTION :

1) Le LA après les deux ré bécare doit il être aussi bécare ou reste t-il bémol ?

2) Le RE (bémol) de la deuxième double croche devient il bécare ?

3) Quel est le doigté approprié ?

Merci de votre réponse :)


1 réponse(s) :
apprendrelesolfege.com a répondu le 08-05-2016 :

Bonjour Alex, sans partition c'est vraiment trop galère pour y répondre...cordialement


Répondre à ce(s) commentaires(s)

Pages des commentaires suivants : 12Affichez les tous

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera en attente de modération, validation NON automatique

Votre nom (obligatoire) :


Email ou site internet (facultatif) (nécessaire si vous souhaitez être prévenu d'une réponse):


Image/photo (facultatif) (JPG, JPEG, PNG ou GIF) (image de partition concernant le question par exemple):

Javascript doit être activé